Et si le monde réel existait, que dirait-il du féminisme et du racisme ?

Vous imaginez si le monde réel existait ?

Il est possible que vous vous ne soyez jamais posés cette question, je peux bien le comprendre.

Repenser l'introduction d'une affirmation n'est pas une mince affaire surtout quand elle se prétend comme vraie avec "Quand le féminisme nourrit le racisme".

Entre ce qu'il ne faut surtout pas faire et faire, question de déontique et ce qu'il est conseillé de faire au mieux, question de normativité, cela amène à bien connaître la différence entre les faits, les valeurs et normes

Et je crois que c'est là que je me suis perdu. 
Qui dit Fait dit Objectif et qui dit Valeur dit Subjectif, ça ne marche pas !!!

Un Fait ?
 
Religieux ? Théorique ? Logique ? BioLogique ? Réel ?

Rachid est athée, il ne croit pas en l'existence d'une divinité créatrice de l'Univers et de l'Homme. Considéré comme apostat, il est victime de discrimination à l'emploi et à la formation.

La logique impeccable expliquerait que l'athéisme de Rachid a engendré la discrimination. Il n'aurait pas été athée, aurait-il eu un emploi de la même manière qu'un autre ?

Cette explication fût-elle vraie ne saurait causer de discriminations. 
Une explication est un objet théorique, elle n'a pas d'existence réelle, ne saurait être à l'origine d'une causalité.

Pouvons-nous être dans un fait comme nous pouvons l'être dans une situation ou un événement ou le fait, distingué d'une situation, ne peut exister que s'il nous est extérieur, nous ne pouvons être dans un fait.
Or, les historiens expliquent que les événements sont des faits historiques, l'histoire de l'Homme, des femmes, des hommes et des non hommes.
Quant aux astrophysiciens, ils expliquent qu'il existerait un horizon des événements à dépasser.


Et les Valeurs ?

Cognitives dans les normes, déficientes, dysfonctionnelles
Morales Vrai, Faux, Gris
Esthétique Beau, Laid, Swag, Boloss
....

Valeurs Désirables ou Préférables ?

La valeur féministe ou raciste d'un acte est-elle une propriété directe de l'acte ou dépend-il des réactions émotionnelles ou perceptuelles ?

Et cette question nous montre la frontière entre ce que nous définissons comme objectif ou subjectif.

De plus entre le monde des faits, des valeurs, il faut composer avec les mondes créent par les différents courants religieux animisme, totémisme,  jusqu'au catholicisme et à l'islamisme qui par leur emprise sur leurs communautés imposent des codes corporels, spirituels à chacun, créent une corporéité distinctive, soit offrant à la vue une spécificité, un fait discriminant auto-porté, sont les gardiens de traditions culturelles que la mondialisation d'un côté et la mondiation de l'autre bousculent jusqu'à chaque relique religieuse.

Nous cohabitons autant au sein du même monde : Terre qu'au sein de notre propre monde respectif.

De quel monde parlons-nous, de quelle réalité ? D'être du et au monde.

Celle du pygmée, de l'aborigène, de l'africain des famines et de celui des métropoles, du homeless américain et du milliardaire chinois. Ces mondes cohabitent, se délimitent, ils prennent parfois le nom de communauté au service d'un autre objet théorique : le sur-homme.
Du réel inconnu à la fiction reconnue.


Normes ou Normes ?
Des différentes régions du monde, de leur l'histoire, la conception de ce qu'est l'Homme, ce qu'il doit être, les valeurs et normes défendues, la pluralité des définitions est le seul consensus. 

La mondialisation et le retour du Citoyen du monde.

Déjà au temps de la Grèce Antique, les grecs ne se considéraient pas comme titulaires et gardiens d'une cité mais citoyens du monde. Ils y affirmèrent l'unicité du citoyen. J'aurais pu écrire l'unicité du l'humanité mais à leur époque, dans leur cité malgré leurs philosophes, ils distinguaient l'humanité en différents corps : le citoyen, la femme, l'esclave pour faire simple. Nulle égalité de traitement, elle était dépendante de l'origine et la nature du corps. 
Ainsi, malgré une norme qui explique que la Grèce est le berceau de l'humanisme, elle contenait les germes de l'humanisme mais était déjà non universaliste mais de culture occidentale, soit de valeurs et réalités égales à celles des pygmées ou des aborigènes.

Cette distinction Culture Occidentale Normes et Universalisme Normes sera déterminante dans l'analyse et l'argumentation de l'affirmation initiale.

 
Merci de votre attention

Posts les plus consultés de ce blog

Le salaire en intérim

Les 5 grandes théories de l'apprentissage

Marge brute et intérim