Bonjour et bienvenue

Une recherche ?

Affichage des articles dont le libellé est Diversité. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Diversité. Afficher tous les articles

De l'apprentissage à la signature du contrat de travail.



Des statistiques aux actions ?

Quand nous nous basons sur des statistiques pour déterminer des actions de remédiations afin d'améliorer le couplage Formation-Emploi, il faut s'assurer que la Data sera significative et non anecdotique.

Avec les statistiques de consultation du blog Code 7H99, les articles les plus consultés sont :

  1. Les 5 grandes théories de l'apprentissage
  2. Le salaire en intérim
  3. Les primes en intérim
  4. La marge brute et l'intérim
  5. L'accident du travail en intérim
  6. L'impact des contrôleurs du Pôle Emploi
  7. L'indemnité de fin de mission
  8. Des Tests managériaux
  9. La signature du contrat de travail
Nous pourrions en déduire, à première analyse, qu'il s'agit des 9 centres de préoccupation chez un individu lambda. Nous manqueraient-ils des élèments ? Toute la question est là.


Nous pourrions consulter en complément les analyses et méta-analyses des chercheurs afin de développer l'angle de vue pour obtenir une vision plus globale du pont entre l'éducation et la formation avec l'emploi et son avenir.

Or, quand un pont s'effondre, le cas du Pont de Tahoma, ce n'est pas la résonance entre un élément extérieur au pont le vent avec un des élèments de construction du pont mais  Voir notre article sur les systèmes prédictifs.

Et, si le système développe ses propres propriétés, elles ne sont pas nécessairement celles de l'individu, ce qui peut conduire à des résistances, des conflits, des refus temporaires ou permanents ou une amélioration significative pour l'individu.

L'éducation et l'apprentissage questionnent tant par la modalité des solutions que par leur idéologie qui peuvent être sous-jacentes. Les méthodes éducatives Les 5 grandes théories de l'apprendre ont évolué en plusieurs siècles comme les modalités d'apprentissage et du travail. Certaines s'interconnectent et permettent alors une transition, d'autres non. Ce point d'équilibre du système sera alors modifié entre le poids de ceux qui réussissent et ceux qui échouent.

Quels seront alors les critères de réussite et d'échec à prendre en considération afin d'améliorer la situation professionnelle d'un des individus en échec ?

Prenons l'exemple d'un professionnel en réussite qui va avoir un accident de la vie et voir ainsi tout son environnement modifié ainsi que sa propre perception de ce même système puisque n'étant plus le même, son regard, ses interactions ne seront plus jamais les mêmes.

Nous connaissons et nous avons vu l'évolution de ce genre de personnes. Des professionnels en réussite connaissant un accident les incapacitants à plus de 80% ou moins, quel avenir pour eux ?

D'après ce que l'on entend ici ou là, les corps intermédiaires seraient en charge d'y remédier afin d'apporter une réponse personnalisée mais sans concertation. Là est le hic.


L'exemple qui va suivre n'est pas inspiré d'un cas réel mais extrait d'un cas réel.

Un cuisinier excellent, faisant le travail de 3 personnes habituellement mais payé guère plus qu'un cuisinier Lambda. Il compense par quelques vols de nourriture, fait des extra en complément.

> Accident de la vie > Handicap à plus de 80% à l'issue

Il va y avoir tout le parcours médical où la connaissance et les relations de ce cuisinier permettront de déterminer l'établissement le plus apte à faire les soins et la rééducation.

Un groupe d'experts déterminera à l'issue son degré d'invalidité lui permettant ou non de retrouver un emploi.

Manque dans cette analyse, l'avis des familles qui sont sans connaissance médicale ni juridique et ne peuvent que s'en remettre à l'avis des experts. Quid quand la famille est à 500  Km de la victime et que la victime est accompagnée par un tiers dit de confiance avec nul contact avec la famille ?

Dans notre exemple, le tiers de confiance dans sa fonction support ne pouvait lui-même plus avoir de temps disponible pour sa propre vie.  Les aidants connaissent cette situation. Une difficulté pour tous.

Car, le déclaratif de l'accidenté ne correspond plus à son quotidien, à ses problématiques et impossibilités sans que ce dernier en ait conscience. Une difficulté supplémentaire.



Les études universitaires auprès des traumatisés crâniens sévères permettent de voir l'évolution à 5 ou 8 ans mais guère plus, ce type de recherches étant nouveau et nécessitant une interconnexion avec d'autres spécialistes où ce nouveau savoir doit être intégré dans leur base de connaissances et de pratiques.

Or, tant un ignorant ou considéré comme tel sera moqué et on lui imposera de croire tant un docteur expliquera avec son savoir certifié par diplôme Bac+8 que non, peut-être, et si vous lui dites que c'est lui l'ignorant, il répondra comment un niveau bac peut se permettre de critiquer un Bac+8.

Quel tropisme où le dialogue devient impossible alors même que ces deux parties ne visent qu'un meilleur avenir pour l'accidenté. La situation d'entre-aide se transforme en relation d'incompréhension, de mépris voir de refus avec un changement de médecin et non de famille !

Mais le médecin, lui, continuera à perpétuer son ignorance pour différentes raisons sans remise en cause. L'exemple du syndicat de médecins menaçant de ne plus faire d'IVG si les négociations n'avancent plus. La femme devenant otage d'une situation qui lui est extérieure, où elle n'a pas son mot à dire si ce n'est d'exprimer des craintes et l'impact potentiel sur sa propre vie à ce moment-là.

Dans notre exemple, le cuisinier est en CDI, il bénéficie de toutes les protections sociales, quid s'il était intérimaire ou au Rsa ?

De la reconnaissance de l'accident aux solutions déployées, l'avenir n'est plus le même, la prise en charge est différente, les difficultés s'accumulent en dépit du droit et du "bon sens".

Dans ce cadre, la signature du contrat de travail devient impossible. Que devient la personne handicapée ? Que devient l'aidant initial ?




France : LGBTophobie, la Dilcrah met en place une nouvelle politique de l'échec.



Ce qui est formidable avec la France et la Dilcrah entre autre est leur entêtement à perpétuer avec les mêmes acteurs aux mêmes stratégies d'échecs. C'est fascinant. Des névrosés feraient à l'identique.

Avec l'agression et sa gestion calamiteuse tant politique que médiatique de la trans Julia à Paris, toutes les associations identitaires réclament des fonds pour des actions de sensibilisation et de prévention. Et avec les élections européennes, il faut du vote.




Leurs actions auront comme d'habitude les mêmes effets contreproductifs mais elles feront travailler  quelques identitaires, cela fera quelques chômeurs de moins entre deux agressions qu'elles soient racistes, antisémites ou LGBTophobes.

Nous pronostiquons que les QI attardés de la Dilcrah devraient pondre un néologisme du type  "Le Racisme LBGT" puisqu'à l’Éducation Nationale, la Dilcrah explique que la critique de la religion est du racisme. Les Morts de Charlie Hebdo étaient -ils donc des racistes d'après ce message informatif qu'ils diffusent en 2019 dans les écoles ?
Voir notre article : France Education Nationale : On achève bien l'avenir des français


Le dernier point pour la route :

Bien évidemment, la France au lieu de légiférer sur la PMA pour femmes célibataires ou lesbiennes, publient des sondages sur comment est perçue cette PMA. Les pro-PMA en profitent pour aller se moquer, tacler les mouvements catholiques et seulement catholiques bien entendu. Les français sont arrivés à un niveau de bêtise que l'on comprend mieux pourquoi ce pays connait autant de violences de toutes natures. La Présidence Macron a besoin de cliver la population pour limiter son impopularité avec une stratégie de réassurance identitaire du camps du Bien qui s'accouple avec la revendication identitaire islamiste de la pureté à merveille.


Les français connaissent la hauteur de la Tour Eiffel mais ils ont oublié pourquoi elle avait été construite.




Agent M : De l'ONU aux associations LGBT, rien ne va plus : de l'usage du mot Meute.


Très étonnant discours de l'ONU qui distingue les agressions en fonction de la race et de l'origine ethnique. De fait, l'ONU considère que des races existeraient en complément des origines ethniques.

En même temps l'ONU avec l'Arabie saoudite à la commission des droits de l'Homme, ça devient de la blague.

Dans un contexte de montée des discours de haine, le chef de l’ONU a appelé à lutter contre le racisme et la discrimination et à défendre les principes de l'égalité et de la dignité humaine.

Le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie, et l’intolérance ne connaissent pas de frontières. « Aucun pays ni aucune communauté n'est à l'abri », a déploré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’un discours prononcé à l’occasion d'une cérémonie marquant la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.
Le massacre dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande, il y a 10 jours, « est la dernière tragédie due à ce poison », a -t-il rappelé.
« Aujourd'hui et chaque jour, nous devons nous unir contre la haine raciale et religieuse et contre le terrorisme des bigots », a-t-il dit.
M. Guterres s’est dit profondément alarmé par la montée actuelle de la xénophobie, du racisme et de l'intolérance, alimentés de plus en plus par des idéologies nationalistes et populistes.
« La propagande haineuse se banalise et se propage comme une traînée de poudre par le biais des médias sociaux et de la radio. Nous la voyons se répandre dans les démocraties libérales comme dans les États autoritaires », a dit le Secrétaire général. « Ces forces obscures menacent les valeurs démocratiques, la stabilité sociale et la paix. Ils stigmatisent les femmes, les minorités, les migrants et les réfugiés », a-t-il ajouté.
Lorsque des personnes sont attaquées, physiquement, verbalement ou sur les médias sociaux, en raison de leur race, de leur religion ou de leur appartenance ethnique, c’est toute la société qui est affaiblie, a dit le chef de l’ONU.
Dans ce contexte, António Guterres demandé à son Conseiller spécial pour la prévention du génocide, Adama Dieng, de réunir le système des Nations Unies pour élaborer une stratégie et un plan d'action visant à combattre les discours de haine.

Pour la France, la situation dégénère avec une violence mimétique qui ne fait que s'amplifier et ne cessera pas par un usage plus élevé de la répression, bien au contraire.

Les violences inter-LGBT et LGBT Vs les identitaires catholiques et musulmans

avec l'usage du mot meute :

Guillaume Mélanie se défend d' utiliser le terme meute car réservé aux animaux.
 


Nicolas, sebastien, keryn sont des noms d'association peut-être.


L'association sos homophobie utilise le terme effet de meute pour désigner les manifestants apparentés aux algériens contre le régime Bouteflika qui ont agressé en groupe la trans Julia.


L'amicale du Refuge tacle sos homophobie


 sos homophobie qui parle de Julia au masculin


Julia qui explique que parler d'elle au masculin est une humiliation



France, les témoins d'une agression homophobe refusent de témoigner !

Dans une cité des Yvelines, le 78, en Ile-de-France, un jeune homme de 18ans a l'homosexualité visible et connu de son quartier s'est fait casser la mâchoire.

Les témoins refusent de témoigner.

Faut dire que vu les interviews de Julia, la trans agressée à Paris qui a expliqué que les agresseurs étaient des ignorants, même si en France, nul n'est censé ignorer la loi et que le pré-supposé d'ignorance au motif qu'ils seraient algériens relève quand même d'un préjugé sur l'autre et son intelligence que nous pensions disparu depuis le 19e siècle...

Bref, les témoins refusent de témoigner par peur des représailles de caïds de la cité !

Et, sur twitter, de nombreux internautes commentent cette information du parisien en mettant des Gif de footballers exprimant leur joie d'avoir marqué un but.
Pour aller plus loin

http://www.pearltrees.com/7h99/discriminations-harcelement/id24279751

Sibeth Ndiaye, Rockhaya Diallo, Christian Taubira : les victimes éternelles !





Ici, celle qui assume de mentir pour protéger la vie privée de la Présidence Macron tient le même discours que Rokhaya Diallo avec #NeRestePasàTaPlace ou Christiane Taubira avec ses indignations sélectives.

Cette femme qui est une fille de la très haute-bourgeoisie sénégalaise contrairement à Rokhaya Diallo qui est une "TransClasse", qui a au moins ce mérite contrairement à N'Diaye. 

Son père, Fara Ndiaye, a participé à la création du Parti africain de l'indépendance avant de devenir numéro deux du Parti démocratique sénégalais d'Abdoulaye Wade5 et membre de l'Assemblée nationale.
Sa mère, Mireille Ndiaye, morte en 2015, est une haute magistrate qui a présidé la chambre pénale de la Cour de cassation du Sénégal, puis a été présidente du Conseil constitutionnel de 2002 à 20106,5.  

Abdoulaye Wade décrit comme mégalomane et machiavélique, cherchant à rester dans l'Histoire mais aussi au pouvoir, il est soupçonné de couvrir la corruption de sa famille et de ses proches et alimente progressivement par sa gestion du pouvoir les craintes.

Ndiaye comme Taubira use de la corde "Je suis issue d'un peuple qui a beaucoup souffert, vous êtes raciste", la haute-Bourgeoisie africaine est plus connue pour sa corruption qu'autre chose mais bon...La petite musique habituelle où bien sur les instrumentalisations sont légions. C'est leur choix ! Après faut assumer...


Petit exemple : la coiffure.

La coupe de cheveux qu'elle avait lors de sa prise de fonction au Ministère de la parole vraie comme porte-parole a défrayé la chronique par son aspect pouvant être considéré comme "mal coiffé" mais surtout étant de fait une coupe de cheveux peu habituelle dans le paysage politique et médiatique français. Ce qui va donc déclencher des réactions comme nous l'avions déjà expliqué dans les 4 mécanismes de l'apprentissage, l'étape de l'habituation.

De suite, la réaction plus que prévisible a été "Oh mais c'est raciste".
Quand Muriel Pénicaud qui a une coupe mal coiffée ne dira pas "C'est raciste". Pénicaud dira c'est sexiste. Vous critiquez mes cheveux car vous ne pouvez critiquer ma politique.

Heu...  14 000 morts / an à cause de vos politiques Pôle Emploi et Économique...mais vous faîtes la sourde...#Etude #Inserm #Meneton

On peut critiquer les deux, ne vous inquiétez pas...

Quand pour Boris Johnson connu pour sa coupe de cheveux mal coiffé, lui assume et ne crie pas c'est raciste, c'est sexiste....Il explique juste, "c'est mon choix.". Et n'évoquons pas les commentaires à l'égard de Cédric Villani.


La France ne sait déjà plus lire, écrire, compter... alors maîtriser des choses plus évoluées...comment dire...

Nous les laissons à leur ressenti primaire de racisme et son instrumentalisation.  La situation française est déjà catastrophique et cela va encore se dégrader très fortement.

Une dernière note

"Yes la meuf est morte" à propos de Simone Veil

Écoutez  Sibeth Ndiaye avec Laurence Haïm et Emmanuel Macron sur la Shoah : #Copyright
Copyright = Droit d'auteurs
Concernant crime contre l'humanité, la  Shoah

#AlloLinconscientEtLimplicite...







"When religion and politics ride the same cart, when that cart is driven by a living holy man nothing
can stand in their path"  Bene Gesserit

Julia transsexuelle humiliée par l'association stop Homophobie.





Julia, la femme transsexuelle agressée à Paris a livré son témoignage au journal le Huffington Post.

Elle y explique son agression où après avoir été traitée de monsieur par des manifestants contre le régime Bouteflika, puis ces derniers s'apercevant qu'elle avait des seins, l'ont agressé sexuellement. De là, il y a eu bagarre malgré l'intervention de manifestants afin de la protéger, Julia ayant décidé d'aller au contact.

La vidéo d'une partie de l'agression.


Dans le témoignage que livre Julia, elle explique que les agents de la Ratp l'ont humilée en l'appelant monsieur et donc qu'ils ont exprimé une certaine transphobie.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-victime-de-lagression-transphobe-a-paris-son-temoignage_fr_5ca36f04e4b0edacbb6cf295


Julia a contacté l'association stop homophobie afin de la représenter juridiquement dans ce dossier.

Or, comment l'association stop homophobie nomme Julia ?

Elle l'appelle monsieur ! Quelle humiliation...


 Voilà, voilà, les tartuffes de la lutte contre les discriminations ! Nous faisons grâce à l'association sos homophobie de son usage du terme raciste "racisé" dans ce billet, on va pas charger la barque ! Faudrait pas stigmatiser le sultan de Brunei quand il pendra des homosexuels musulmans !




Sur le même Sujet :

Quand des associations LGBT françaises proposent presque des thérapies de conversion aux lesbiennes.

Agression LGBT en plein coeur de Paris, la gauche communautaire en PLS

 

Pour aller plus loin :



 



Quand des associations LGBT françaises proposent presque des thérapies de conversion aux lesbiennes.




Les thérapies de conversion ou thérapie de réorientation sexuelle consistent à mettre en place un programme thérapeutique destiné à changer l'orientation sexuelle des personnes.

Cela se base sur la croyance initiale présentée par l'Académie de médecine que l'homosexualité et le transsexualisme étaient des maladies donc un remède pouvait exister, il suffirait de le trouver et seule l'hétérosexualité existerait.

Les religions, heureuses d'avoir un argument "scientifique" en phase avec leur discours à l'époque se sont bien évidemment jetées dessus. Et, notamment les chrétiens comme les musulmans ont mis en place des thérapies de conversion ou ont imposé un changement de sexe, le cas de l'Iran.

Depuis la fin du 20e siècle, l'homosexualité comme le transsexualisme ne sont plus considérés comme des maladies par l'Académie de médecine. Le judaïsme et le protestantisme ont été les premiers mouvements a intégré les LGBT malgré quelques ultra-orthodoxes, le catholicisme s'y met avec le Pape actuel, l'Islam sécuralisé en Europe commence à s' y mettre mais redevient marginal face aux flux migratoires musulmans et la stratégie des islamistes s'appuyant sur le féminisme européen.

Les associations LGBT plus particulièrement et malheureusement* dénoncent ce qui aujourd'hui est considéré comme une torture. Et avec les travaux littéraires de la miss Butler avec sa théorie erronée du genre et du queer qui est entrain de se faire éclater par les neurosciences, nombreux trans ne définissent pas comme transsexuel mais transgenre. Ce qui signifie que ces personnes peuvent être d'apparence masculine et se déclarer femme tout en gardant leur sexe masculin.
A cela, s'ajoute l'orientation sexuelle, ce qui fait qu'une personne avec une bite va se déclarer lesbienne et elle hurlera à la transphobie si une lesbienne la refuse au motif qu'elle aime une vulve et non une bite et elle décidera que ce refus n'est pas l'expression d'une femme mais d'une TERF intolérante voire raciste qui doit se faire soigner quand cette dernière exige un lieu sans bite comme ceux dédiés aux femmes victimes de viol. Il est connu et reconnu qu'une lesbienne aime sucer une bite.

En France, Guillaume Mélanie de l'association Urgence Homophobie tient ce genre de discours et il insulte à tout va toutes les femmes lesbiennes ou hétérosexuelles qui refusent de coucher avec une personne qui a une bite entre les jambes et se déclare femme ou qui exige un lieu sans bite . Il ira jusqu'à dire que refuser de considérer une personne avec une bite comme une femme est du même registre que ceux qui refusaient de considérer les femmes noires comme humaines. Faut oser un tel rappel raciste. Et actuellement, il tente de s'imposer auprès du gouvernement pour faire des formations dans les écoles en s'appuyant sans hasard sur sa dernière agression. Il capitalise dessus.

Et l'agression de la femme trans à République lors de manifestation anti-Bouteflika est nommée transphobie et non juste une agression sexuelle ! 


*Nous avons écrit malheureusement car une lutte contre une discrimination menée par les "concernés" créent plus de frictions et de violences que lorsqu'elle est menée par la société !

Quand Marlène schiappa se servira de son ministère pour faire autre chose que d'écrire des livres et les faire vendre, elle améliora sa compréhension de la situation.

En complément : L'excellent article de Racine Rouge où il est question d'homme se déclarant femme pour aborder des mineures de 12 ans.

Meghan Murphy est une féministe canadienne, et la créatrice du site Feminist Current. Le contenu qu’elle et son équipe y publient est controversé, souvent décrié par la frange libérale du mouvement, en particulier les critiques prenant pour cible le mouvement transgenre, ses militants et son idéologie. Murphy est peu connue en France mais, l’été 2017, devant le Sénat canadien, elle s’est opposée à une proposition de loi visant à introduire les notions d’identité de genre et d’expression de genre comme motifs de discrimination. Murphy y faisait remarquer que le principe de l’identité de genre entre en contradiction avec la notion de sexe, déjà légalement protégée. Les ravages de cette proposition devenue loi ont déjà été constatés. La suite


Agression LGBT en plein coeur de Paris, la gauche communautaire en PLS




Aucune réaction de la gauche communautaire face à cette agression à l'heure où nous écrivons cet article, cela n'étonnera aucun Agent M.

Les habituels élus, militants LGBT intersectionnels n'ont toujours pas réagi quand pour la mort du jeune Ange, ils étaient tous à hurler qu'encore une personne noire "était morte dans les mains de la police française."

https://www.francetvinfo.fr/sante/drogue-addictions/info-franceinfo-mort-d-ange-dibenesha-des-analyses-toxicologiques-revelent-que-le-jeune-homme-avait-ingurgite-au-moins-25g-de-cocaine_3265317.html

Cette agression aurait eu lieu pendant une Manif pour tous, voilà ! Mais là, silence Twitter. Il ne faut pas stigmatiser !

C'est tout le drame de la situation française.

Explications ! 

Qu'il existe des personnes haineuses à l'égard des LGBT est une réalité mondiale. Or, quand des crimes ou délits sont commis par certains, les autorités françaises comme leurs élus font silence. Ce que l'on appelle l'indignation sélective.

Bilan : 

Alors que la vidéo montre plusieurs personnes au drapeau algérien tentant de protéger cette personne LGBT face à quelques énergumènes haineux, les commentaires d'une partie de la droite xénophobe vont évoquer une nouvelle homophobie d'inspiration musulmane en la généralisant à toutes personnes de fait ayant cette foi. Or, la scène se passe en France et non dans une théocratie où l'homosexualité est condamnée.

Et ce qui confirmera leurs pensées réside dans le fait que des musulmans radicaux sont effectivement de purs homophobes. La médiatisation des agressions homophobes de Lyes Alouane a montré une certaine homophobie en banlieue. La gauche communautaire n'évoque pas le sujet.

Or que voit-on ? 

Des drapeaux algériens, c'est-à-dire des personnes qui peuvent être algériennes, franco-algériennes ou françaises. Rien n'indique qu'ils sont musulmans. Tous les algériens ne sont pas musulmans et tous les musulmans ne sont pas homophobes.

Mais le cerveau humain ne sait faire qu'une chose relier et notre cher cerveau si brillant peut-il être est aussi un lieu de biais cognitifs majeurs !


Ainsi, biais de confirmation va associer homophobie et algérien et musulman.

Notre recommandation :

Quand la France condamnera identiquement des actes de haine peu importe l'origine ethnique ou la croyance religieuse, cette association délétère pour tous diminuera !

Mais tant que la France laissera à des associations que nous qualifions d'identitaires et peu importe que ce soit une association de lutte contre les discriminations dont peuvent faire l'objet des Handicapés, des Autistes, des LGBT, des Femmes, des Minorités X ou Y organiser des réunions en non mixité, elle laisse se développer une haine des autres et créera un sentiment d'impunité au sein même de ces associations quand elles s'adressent avec violence aux autres comme nous l'avions expliqué dans :

Qu'est-ce que le féminisme peut apprendre de l'Intelligence Artificielle, du Deep et du Machine Learning ?

et 

Les Gilets Jaunes et les violences mimétiques : l'escalade ou sortie de crise ?


Un autre exemple d'actualité : La lutte contre le terrorisme !

A chaque épisode terroriste, les victimes sont mises en groupe de paroles où elles expliquent leur souffrance. Le terrorisme peut être Islamique ou d’Extrême-Droite pour citer les plus en vigueur.

Nous constatons à l'issue des thérapies telles que proposées en France auprès des victimes, une haine qui a tendance à se généraliser chez les blessés quant à l'identité des terroristes, non pas en qualité de terroristes mais en qualité au choix suivant les auteurs : "d'Arabes, de Musulmans, de Blancs, de Catholiques ...etc.."

Or, quand on réunit des victimes de violence qu'elle soit terroriste, homophobe ou sexuelle, ces victimes dissocient le visage de l'agresseur de la violence. Ainsi, elles ne sont pas confortées dans le biais de confirmation que tous les X ou Y sont des agresseurs potentiels. Elles en viennent à détester l'idéologie des violents et non les personnes qui leur ressemblent.
De fait, la cohésion avec les autres n'est plus altérée à l'issue de l'accompagnement des victimes.

Quand la France voudra, elle fera !

L'intelligence en 2019 

http://www.pearltrees.com/7h99/l-intelligence-2019/id24401172



Concours Violette Morris dite la hyène de la Gestapo : Le gagnant est ? @peabodyJoshua



Comme annoncé, voici le résultat du concours Violette Morris.

Violette Morris dite la hyène de la Gestapo est connue pour être une lesbienne qui a torturé la communauté LGBT de France pour le compte des nazis et a envoyé en déportation de nombreux LGBT.

Le choix n'a pas été évident entre Act-Up sud-ouest et Act-Up Paris, @ParisPasRose, Guillaume Mélanie d'Urgence Homophobie, Olga Volfson et Maelle Le Corre du mediaplayer LGBT komitid, le media player  LGBT Yagg et Jérôme Martin du CCIF, ex Act-Up.


Le prix Violette Morris dite la hyène de la Gestapo est décerné à Jérôme Martin, militant LGBT de l'association CCIF aka @peabodyjoshua

Qu'est-ce qui a motivé notre choix ?


Osrod Asrani est lui-même homosexuel. Il qualifie ici Jêrôme Martin de folle. Jérôme Martin se qualifiant lui-même de Pédé, terme qu'il préfère à Gay ou homo. Rien d'homophobe de la part d'Osrod Asrani, il ne fait que reprendre les propres assignations identitaires de Jérôme Martin.


Ici, un extrait concernant le Pir, mouvement qui ne fera l'objet d'aucune critique de Jérôme Martin quand ce dernier est plus que prolixe quand les mêmes propos sont tenus par des catholiques comme Christine Boutin connue pour ses opinions sur les homosexuels.


Ici, un échange entre Marwan Muhammad et Jérôme Martin sur certains homosexuels pour le compte du CCIF. Faire des listes d'homosexuels , un fichage !
 

Ici, une vidéaste, critique la chanson de Bilal Hassani à qui nous avons consacré un article

Bilal Hassani, le marocain 100 % Made in France qui ne peut vivre au Maroc !


Et Jérôme Martin porte à cette vidéaste de graves accusations sans fondement !
 

Ici, le CCIF soutient une école hors contrat dont l'imam est connu pour son homophobie. Jérôme Martin ne fera aucun commentaire.




Ici, Jérôme Martin se propose d'interdire l'hétérosexualité ! Imaginez un blog appelant à interdire l'homosexualité ! Ne fais pas aux autres ce que...



Le dernier, Nabil Ennasri, ex responsable du CCIF s'exprime sur l'homosexualité. Aucune condamnation de Jérôme Martin !

 

Cher Jérôme Martin,

Combattre les discriminations n'est pas la propriété d'un groupe mais de l'ensemble de la population. Car en France, les gens ne sont pas Noirs, Blancs, Arabes, Asiatiques, Musulmans, Homosexuels, Juifs, avec des majuscules, ils sont d'abord des citoyens bénéficiant des mêmes droits et des mêmes devoirs indépendamment de leur origine ethnique, de leur orientation sexuelle ou de leurs croyances religieuses (à distinguer des pratiques qui se doivent d'être légales)

Aucun groupe n'a la priorité, n'a l'exclusivité d'un avis sur des discriminations qui pourraient toucher un citoyen français.

Vous ne participez pas à moins de discriminations, vous participez à plus d'insultes, à plus de calomnies, à plus de diffamations, à plu de violences !

A vous de méditer !
  

Nos Articles par Mail