Bonjour et bienvenue

Une recherche ?

Affichage des articles dont le libellé est Agent M. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Agent M. Afficher tous les articles

De l'apprentissage à la signature du contrat de travail.



Des statistiques aux actions ?

Quand nous nous basons sur des statistiques pour déterminer des actions de remédiations afin d'améliorer le couplage Formation-Emploi, il faut s'assurer que la Data sera significative et non anecdotique.

Avec les statistiques de consultation du blog Code 7H99, les articles les plus consultés sont :

  1. Les 5 grandes théories de l'apprentissage
  2. Le salaire en intérim
  3. Les primes en intérim
  4. La marge brute et l'intérim
  5. L'accident du travail en intérim
  6. L'impact des contrôleurs du Pôle Emploi
  7. L'indemnité de fin de mission
  8. Des Tests managériaux
  9. La signature du contrat de travail
Nous pourrions en déduire, à première analyse, qu'il s'agit des 9 centres de préoccupation chez un individu lambda. Nous manqueraient-ils des élèments ? Toute la question est là.


Nous pourrions consulter en complément les analyses et méta-analyses des chercheurs afin de développer l'angle de vue pour obtenir une vision plus globale du pont entre l'éducation et la formation avec l'emploi et son avenir.

Or, quand un pont s'effondre, le cas du Pont de Tahoma, ce n'est pas la résonance entre un élément extérieur au pont le vent avec un des élèments de construction du pont mais  Voir notre article sur les systèmes prédictifs.

Et, si le système développe ses propres propriétés, elles ne sont pas nécessairement celles de l'individu, ce qui peut conduire à des résistances, des conflits, des refus temporaires ou permanents ou une amélioration significative pour l'individu.

L'éducation et l'apprentissage questionnent tant par la modalité des solutions que par leur idéologie qui peuvent être sous-jacentes. Les méthodes éducatives Les 5 grandes théories de l'apprendre ont évolué en plusieurs siècles comme les modalités d'apprentissage et du travail. Certaines s'interconnectent et permettent alors une transition, d'autres non. Ce point d'équilibre du système sera alors modifié entre le poids de ceux qui réussissent et ceux qui échouent.

Quels seront alors les critères de réussite et d'échec à prendre en considération afin d'améliorer la situation professionnelle d'un des individus en échec ?

Prenons l'exemple d'un professionnel en réussite qui va avoir un accident de la vie et voir ainsi tout son environnement modifié ainsi que sa propre perception de ce même système puisque n'étant plus le même, son regard, ses interactions ne seront plus jamais les mêmes.

Nous connaissons et nous avons vu l'évolution de ce genre de personnes. Des professionnels en réussite connaissant un accident les incapacitants à plus de 80% ou moins, quel avenir pour eux ?

D'après ce que l'on entend ici ou là, les corps intermédiaires seraient en charge d'y remédier afin d'apporter une réponse personnalisée mais sans concertation. Là est le hic.


L'exemple qui va suivre n'est pas inspiré d'un cas réel mais extrait d'un cas réel.

Un cuisinier excellent, faisant le travail de 3 personnes habituellement mais payé guère plus qu'un cuisinier Lambda. Il compense par quelques vols de nourriture, fait des extra en complément.

> Accident de la vie > Handicap à plus de 80% à l'issue

Il va y avoir tout le parcours médical où la connaissance et les relations de ce cuisinier permettront de déterminer l'établissement le plus apte à faire les soins et la rééducation.

Un groupe d'experts déterminera à l'issue son degré d'invalidité lui permettant ou non de retrouver un emploi.

Manque dans cette analyse, l'avis des familles qui sont sans connaissance médicale ni juridique et ne peuvent que s'en remettre à l'avis des experts. Quid quand la famille est à 500  Km de la victime et que la victime est accompagnée par un tiers dit de confiance avec nul contact avec la famille ?

Dans notre exemple, le tiers de confiance dans sa fonction support ne pouvait lui-même plus avoir de temps disponible pour sa propre vie.  Les aidants connaissent cette situation. Une difficulté pour tous.

Car, le déclaratif de l'accidenté ne correspond plus à son quotidien, à ses problématiques et impossibilités sans que ce dernier en ait conscience. Une difficulté supplémentaire.



Les études universitaires auprès des traumatisés crâniens sévères permettent de voir l'évolution à 5 ou 8 ans mais guère plus, ce type de recherches étant nouveau et nécessitant une interconnexion avec d'autres spécialistes où ce nouveau savoir doit être intégré dans leur base de connaissances et de pratiques.

Or, tant un ignorant ou considéré comme tel sera moqué et on lui imposera de croire tant un docteur expliquera avec son savoir certifié par diplôme Bac+8 que non, peut-être, et si vous lui dites que c'est lui l'ignorant, il répondra comment un niveau bac peut se permettre de critiquer un Bac+8.

Quel tropisme où le dialogue devient impossible alors même que ces deux parties ne visent qu'un meilleur avenir pour l'accidenté. La situation d'entre-aide se transforme en relation d'incompréhension, de mépris voir de refus avec un changement de médecin et non de famille !

Mais le médecin, lui, continuera à perpétuer son ignorance pour différentes raisons sans remise en cause. L'exemple du syndicat de médecins menaçant de ne plus faire d'IVG si les négociations n'avancent plus. La femme devenant otage d'une situation qui lui est extérieure, où elle n'a pas son mot à dire si ce n'est d'exprimer des craintes et l'impact potentiel sur sa propre vie à ce moment-là.

Dans notre exemple, le cuisinier est en CDI, il bénéficie de toutes les protections sociales, quid s'il était intérimaire ou au Rsa ?

De la reconnaissance de l'accident aux solutions déployées, l'avenir n'est plus le même, la prise en charge est différente, les difficultés s'accumulent en dépit du droit et du "bon sens".

Dans ce cadre, la signature du contrat de travail devient impossible. Que devient la personne handicapée ? Que devient l'aidant initial ?




Les systèmes prédictifs : 2ème Partie

Dans la première partie, nous avions abordés légèrement la question de l'immanence.

La difficulté va être de distinguer scientifique, scientificité et validisme et les corps intermédiaires le permettent.

La colère des Gilets des Jaunes a été entendue, le Grand Débat National même si chacun peut l'estimer partial puisqu'un autre site récolte des demandes non encadrées. Les deux seront sûrement complémentaires.

Alors, exercice avec Julie Grèzes et l'empathie, afin d'éliminer la contagion émotionnelle pour passer comme tous le demandent aux rendus.



Bien sur, des avis seront différents, c'est bien la démonstration de la vie démocratique.

La question de la transcendance repose sur l'idée que nous évoluons tous. Et, notre Histoire nous l'a  déjà démontré.

D'autres questions ?

Les systèmes prédictifs : Entre immanence et transcendance (1ere Partie)



Pour mettre en place un système prédictif, il faut disposer d'un jeu de données et le Big Data l'offre.

La question devient quelles vont être les données permettant d'établir la prédiction.

Exemple : Prédire la chute d'un pont : Tacoma aux Usa


La vitesse du vent n'était que de 67 km/h, tandis que le pont avait été dimensionné pour des vitesses beaucoup plus élevées, mais en ne tenant compte que des effets statiques. Or le mécanisme est sans conteste vibratoire et la durée des oscillations s'est étendue sur plus de 45 minutes avant l'effondrement. 

Une explication fausse de l’accident, néanmoins très répandue, consiste à incriminer un phénomène de résonance entre le pont et des tourbillons d’air formés dans le sillage du tablier (tourbillons de Karmann). Du fait de ces tourbillons, une variation alternative de la pression de l'air sur le tablier se produirait. Lorsque la fréquence de cette force correspond à l'une des fréquences de vibration naturelle du pont, un phénomène de résonance se déclencherait. 

En réalité, l’explication est dans le couplage aéroélastique du vent et de la structure. L'énergie du vent se transfère vers le pont et les oscillations s'amplifient progressivement jusqu'à la ruine

Dans cet exemple, on note la différence entre les corrélations qui ont déclenchées la ruine du pont et les causes initialement envisagées.

L'Homme a tendance à chercher des causes et à s'y perdre.

Maintenant, la prédiction de comportements humains.

1ère Partie : L'Immanence

 

Comme pour le pont, qu'est-ce qui peut causer la "ruine" d'un homme ?
La ruine pouvant se concrétiser par un crime ou acte violent #Précrime 

Nous appelons le notre #Odin et non #Précrime.
100 % de réussite lors de la phase de tests de 2015 à 2018.
Nous avons un temps d'avance sur les GAFA et les BATX ! In #Odin, web trust.



Quand nous raisonnons par analogie, il suffirait d'étudier la nature de l'Homme et son environnement. Cela semblerait évident à première analyse.

Dans l'exemple du film Minority Report, on tombe non sur une prédiction mais sur du charlatanisme car la vie n'est pas un domino. C'est une illusion. Ce qui est différent de la science.

Existe-t-il une nature de l'Homme, existe-t-il un "VRAI MOI" ?

D'après les universitaires de Yale, les humains auraient tendance à considérer que certains comportements, certaines actions, certaines caractéristiques seraient plus en accord avec notre « personnalité profonde », notre Vrai Moi, tandis que d’autres seraient la marque d’un « Moi superficiel ».

Prenons un exemple d'actualité, particulièrement incompris en France.

L'agression de la trans Julia à Paris par des personnes apparentées à la communauté Algérienne ET Musulmane.

L’exemple d’un conservateur musulman homosexuel : celui-ci doit-il considérer son orientation comme faisant partie de son Vrai Moi ou au contraire s’agit-il d’un péché superficiel dont il devra se débarrasser d’une manière ou d’une autre ? 

Si, cet homosexuel va passer un IRM, le neuroscientifique pourra lui dire s'il est homosexuel, bisexuel ou hétérosexuel car cela voit dans le cerveau.

Si, cet homosexuel va discuter avec un Imam, suivant son obédience, la réponse ira de 
"la pendaison, une thérapie de conversion, un changement de  sexe", à sois heureux mon frère, l'amour est universel. L'essentiel est ton bonheur. Il invitera cet homosexuel plutôt à se marier et avoir des enfants plutôt que d'avoir une vie volage. La famille étant un élément clef de la religion et il lui indiquera la mosquée qui accepte les homosexuels.

Ce Vrai Moi du musulman homosexuel serait-il fondamentalement bon ?

On est face, on pourrait dire, à une espèce de Rousseauisme appliqué à l’individu et non à la société. Du coup « les changements positifs de personnalité sont assimilés à des découvertes. C’est-à-dire qu’ils ne sont pas perçus du tout comme une forme de changement, mais comme une révélation de ce qui était depuis toujours caché à l’intérieur ». Du reste, même en dehors de l’aspect moral, qui est fondamental, les traits positifs de personnalité, quels qu’ils soient, sont considérés comme plus essentiels, plus significatifs de notre vraie personnalité, que nos traits négatifs. 

A savoir que même les misanthropes et les pessimistes ont tendance à croire au caractère fondamentalement bienveillant de la personnalité profonde. 

 « Il faut moins de preuves pour désigner quelqu’un comme un pécheur plutôt que comme un saint, et de petits péchés peuvent reléguer une personne dans la catégorie des pécheurs…. Les gens sont, en effet, trop souvent susceptibles d’attribuer les comportements désagréables des gens à des causes internes, même lorsque ces comportements peuvent être clairement liés à des causes aléatoires, situationnelles ».

Aller plus en profondeur possédons nous un vrai moi

Au contraire, nous avons tendance à surestimer nos qualités et nos capacités. Le biais des illusions optimistes.

Pourtant, lorsqu’on demande dans le cadre d’une étude de psychologie expérimentale comment les gens considèrent le Vrai Moi de leur prochain, les avis s’adoucissent aussitôt : le Vrai Moi d’autrui est bon, comme l’est le nôtre… S’il peut y avoir des exceptions comme lorsqu’on parle d’un psychopathe avéré (ou lorsqu’on est soi même profondément dépressif et incapable d’apprécier le côté positif de notre Vrai Moi), reste que la norme consiste plutôt à favoriser les aspects positifs.  

Le caractère fondamentalement moral du Vrai Moi a une forte incidence sur les usages thérapeutiques. Nous n’éprouvons aucune difficulté à imaginer des moyens d’accélérer les capacités cognitives… Notre usage du café ou du thé nous le montre bien. 

En revanche, on sera beaucoup plus réticent à prendre un traitement qui nous changera au plan moral. Les chercheurs nous rappellent en effet que « les personnes atteintes de dépression clinique ou de désordres de l’anxiété sont souvent réticentes à suivre un traitement, et ce même si ce dernier consiste simplement à parler à un thérapeute. (…) Cette réticence peut en partie être causée par le fait que ces personnes considèrent leur état émotionnel comme une expression de leur Vrai Moi. »

Comme le "Vrai Moi" n'existe pas, excepté nos instincts animaliers : Manger, boire, se reproduire. Comme faire évoluer les mentalités ?

Deux axes : Le Psycho-social et la motivation







Vous pouvez tous y arriver avec :




Vous aurez la réponse dans la deuxième ou troisième partie.

Agent M : De l'ONU aux associations LGBT, rien ne va plus : de l'usage du mot Meute.


Très étonnant discours de l'ONU qui distingue les agressions en fonction de la race et de l'origine ethnique. De fait, l'ONU considère que des races existeraient en complément des origines ethniques.

En même temps l'ONU avec l'Arabie saoudite à la commission des droits de l'Homme, ça devient de la blague.

Dans un contexte de montée des discours de haine, le chef de l’ONU a appelé à lutter contre le racisme et la discrimination et à défendre les principes de l'égalité et de la dignité humaine.

Le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie, et l’intolérance ne connaissent pas de frontières. « Aucun pays ni aucune communauté n'est à l'abri », a déploré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’un discours prononcé à l’occasion d'une cérémonie marquant la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.
Le massacre dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande, il y a 10 jours, « est la dernière tragédie due à ce poison », a -t-il rappelé.
« Aujourd'hui et chaque jour, nous devons nous unir contre la haine raciale et religieuse et contre le terrorisme des bigots », a-t-il dit.
M. Guterres s’est dit profondément alarmé par la montée actuelle de la xénophobie, du racisme et de l'intolérance, alimentés de plus en plus par des idéologies nationalistes et populistes.
« La propagande haineuse se banalise et se propage comme une traînée de poudre par le biais des médias sociaux et de la radio. Nous la voyons se répandre dans les démocraties libérales comme dans les États autoritaires », a dit le Secrétaire général. « Ces forces obscures menacent les valeurs démocratiques, la stabilité sociale et la paix. Ils stigmatisent les femmes, les minorités, les migrants et les réfugiés », a-t-il ajouté.
Lorsque des personnes sont attaquées, physiquement, verbalement ou sur les médias sociaux, en raison de leur race, de leur religion ou de leur appartenance ethnique, c’est toute la société qui est affaiblie, a dit le chef de l’ONU.
Dans ce contexte, António Guterres demandé à son Conseiller spécial pour la prévention du génocide, Adama Dieng, de réunir le système des Nations Unies pour élaborer une stratégie et un plan d'action visant à combattre les discours de haine.

Pour la France, la situation dégénère avec une violence mimétique qui ne fait que s'amplifier et ne cessera pas par un usage plus élevé de la répression, bien au contraire.

Les violences inter-LGBT et LGBT Vs les identitaires catholiques et musulmans

avec l'usage du mot meute :

Guillaume Mélanie se défend d' utiliser le terme meute car réservé aux animaux.
 


Nicolas, sebastien, keryn sont des noms d'association peut-être.


L'association sos homophobie utilise le terme effet de meute pour désigner les manifestants apparentés aux algériens contre le régime Bouteflika qui ont agressé en groupe la trans Julia.


L'amicale du Refuge tacle sos homophobie


 sos homophobie qui parle de Julia au masculin


Julia qui explique que parler d'elle au masculin est une humiliation



Qu'est-ce que le féminisme peut apprendre de l'Intelligence Artificielle, du Deep et du Machine Learning ?

Demain, 8 mars 2019 aura lieu la #JournéeMondialeDeLaFemme, nous rajouterons et préciserons Demain, 8 mars 2019 aura lieu la  #JournéeMondialeDeLaFemmeCitoyenne.

Une première pensée pour Olympe de Gouges, l'auteure de la célèbre déclaration de la Femme et de la Citoyenne.


Une deuxième pensée pour les femmes mineures et mariées de force.


Une troisième pensée pour les femmes en Arabie Saoudite


2019 : Où en est le féminisme en France ?

Deux courants majeurs s'opposent avec d'un côté un féminisme dit Universaliste et de l'autre un courant dit Intersectionnel.

En 2017 et 2018, différents conflits avaient déjà émergés entre les Universalistes et Intersectionnelles lors de différentes marches avec des slogans racistes et ségrégationnistes.




Et une ville de France s'est démarquée, la ville de saint-denis avec cette affiche où la France est assimilée au nazisme par rapport à différentes composantes de la population française.


Une inversion accusatoire singulière venant de cette ville où les évènements amplificateurs de haine de l'autre ne sont pas anecdotiques. Cette même ville où un reportage de la chaine de télévision TF1 expliquait qu'il restait encore 4/5 enfants juifs dans une école, ce qui pour beaucoup est l'expression d'un antisémitisme fort dans cette ville et pour une minorité que c'était la preuve que l'affirmation d'un exode des français de confession juive de cette ville et ce département était exagérée.
Pour ce qui est des points positifs concernant la situation des femmes, la France est le premier pays au monde pour l'égalité Homme / Femme d'après une étude de la Banque Mondiale. Un excellent résultat qui ne doit pas masquer ou primer sur les inégalités et discriminations toujours en cours.

Qu'en est-il des divisions entre les différents mouvements féministes en France et qu'est-ce que ces mouvements peuvent apprendre de l'Intelligence Artificielle, du Deep et Machine Learning ?

Pour répondre à ces deux questions, il nous faut faire un détour anthropologique préalable sur les nouveaux déterminismes cognitifs.

Tout comme le féminisme en 2019, l'anthropologie connait deux courants majeurs :

Les théories évolutionnistes portées par les travaux de Darwin et les théories diffusionnistes basées sur la phénoménologie, soit le fait que les humains sont crées par les messages qu'ils reçoivent tout autant que par leurs gènes.

Ainsi, l'anthropologie change de sujet d'études :

> Avec les évolutionnistes, c'est la nature humaine qui est le sujet de l'anthropologie.
> Avec les diffusionnistes, ce n'est pas tellement les gens mais l'intervalle entre les gens, soit les communications qui passent par et entre eux.

A noter que pour les neuroscientifiques, l'évolution humaine repose sur 4 piliers :

1 - La génétique
2 - L'épigénétique
3 - La culture
4 - L'environnement 

Pour les scientifiques de l'éducation, l'évolution humaine repose sur 4 piliers :

De Piaget pour qui le développement des schèmes opératoires est le résultat d'un processus dynamique de recherche d'équilibre entre le sujet et son environnement à Wallon, Vygotsky et Brunet qui préciseront que les variables sociales sont consubstantielles aux processus d'apprentissage eux-mêmes grâce à l'effet des mécanismes inter-individuels sur les intra-individuels.


Clermont-Perret conclura en 1996 que l'interaction formative peut avoir lieu entre personnes de même niveau à condition qu'elles développent des points de vue différents sur le sujet d'étude. La personne surmontant le conflit socio-cognitif, sujet < > Représentation des autres.


 Anthropologie comme féminisme ont connu plusieurs évolutions :

La prise en compte de la variation culturelle. Comme les cultures sont différentes et bien plus qu'on ne l'appréhende, les gens n'ont pas tendance à voir les spécificités, ce qui amène à l'argument d'ethno-centrisme. 
Or, si l'on considère que l'Homo sapien est prédisposé à comprendre la causalité avec la physique, la biologie et la psychologie, cela limite drastiquement la variation culturelle sans pour autant l'éliminer. Les anthropologues ont abusé le grand public avec une exagération dans la prise en compte des variations culturelles. 

L'exemple le plus démonstratif est : Tabula Rasa.

La théorie de l'enfant est une page blanche de John Locke.

 Vous avez la fonction
sous-titre dans la langue de votre choix

Les enfants naissent avec des prédispositions pour comprendre les connaissances de base de manière universelle et indépendamment de la culture et du contexte historique. Ainsi, les différences culturelles sont superficielles. De l’aborigène au chinois du 14e siècle en allant au français de 2019, ils pensent la même chose de ce qu'est un animal, une personne ou la morale.

Une représentation picturale du 12e, 16e ou 21e siècle sont toujours les mêmes peu importe la géo-localisation.


Maintenant que nous avons terminé ces précisions, ce détour, ce préambule, répondons à la question initiale : Qu'est-ce que le féminisme peut apprendre de l'intelligence artificielle, du Deep et du Machine Learning ?

Dans le prochain article à paraître au plus tard pour le 8 mars 2019 et cette journée de la Femme et de la Citoyenne.

Et l'Intelligence Biaisée créa la Femme


Duel éco : Quand Code 7H99 met Ko les économistes attérés et le rédacteur en chef des échos sur l'assurance chômage !

Polémique française sur l'assurance-chômage.

Le gouvernement a déclaré qu'il était anormal qu'un chômeur gagne plus qu'un travailleur.

Peut-on gagner plus au chômage qu'au travail ?

 "Plausible",
selon Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos. "L'explication, elle vient du mode de calcul qui privilégie la multiplication des contrats courts. Quelqu'un qui a travaillé toute une année, 15 jours par mois, en faisant à chaque fois un contrat différent, il va être indemnisé deux fois plus que quelqu'un qui aura travaillé toute l'année à mi-temps, mais sur un seul contrat".

Christophe Ramaux, membre des économistes atterrés :

"Si vous travaillez que 15 jours par mois, vous ne serez indemnisé deux fois moins de temps. Je ne vois pas le problème. (...) Faut redescendre sur terre, sur la réalité de la pauvreté de la plupart des sans-emploi. On a plus de 5,5 millions de demandeurs d'emploi, quasiment la moitié ne sont pas indemnisés dans le cadre de l'allocation à l'emploi, et sur ceux qui sont indemnisés il y en a la moitié qui gagnent moins de 1 100 euros par mois. Dire que les chômeurs roulent sur l'or, c'est aberrant".

Et le KO par Code 7H99

Gagnant aux environs de 3 000 € / mois quand il travaille 10 jours/mois et jamais plus de 9 mois par an, il aime prendre des vacances et s'auto-former régulèrement l'un de nos membres touche 5 400 € de chômage chaque mois. Comment se fait-il ?

Le statut d'intermittent de la formation, peu connu permet de gagner bien plus en étant inscrit à Pole Emploi tout en travaillant grâce au mode de calcul et au fait que les entreprises préfèrent multiplier les contrats d'un jour avec notre formateur.

Notre formateur et les entreprises sont ravis car chacun y gagne et bilan, la performance de notre formateur est à son maximum, il a 97% de satisfaction Excellent cumulées sur ces 5 dernières années.

#Emploi : Avez-vous une plus grande aura numérique que votre lave vaiselle ?

Bonjour Agent M
Heureux de vous retrouver ici

Vous vous interrogez sur les composantes de votre aura numérique ?

Nous allons y répondre en 3 étapes.

Jouons avec votre aura numérique

ETAPE 1 : Et, si vous aviez l'aura numérique d'un lave vaisselle ?


 

3 informations sont à relever 

Le journal poétique du lave-vaisselle
Les composantes de la capacité de l'autonomie
Droits d'usage

Étape 2 : Les composantes de l'aura numérique d'un humain



Etape 3 : Comment allez-vous intégrer ses connaissances dans votre matrice de l'excellence  ?

 

Challenge : Les composantes numériques des Agents M ?
Apprenaute Code7H99


 
Consigne i-vidéo > Suivez le pingouin violet

Les premiers bénéfices de la formation ? Self data à Self de Cour

Quel champion réussit sans son coach / apps / self data?


Inconnu en France dans les années 90, le coaching s'est répandu comme une trainée de poudre à tous les étages de l'entreprise. Aussi bien dans les centres d'appels comme ceux de la BNP où un coach accompagne les chargés de clientèle à mieux réussir et à mieux conseiller à la présidence, il y a désormais un conseiller humain ou électronique partout et pour tout le monde.

Le capital de l'entreprise qu'il faut rentabiliser n'est plus la ou les machines mais le capital humain, le véritable avantage concurrentiel.

Entre des équipes démobilisées ou suicidaires, entre des collaborateurs qui ont élevé le  "faire semblant" au rang d'art pour développer leur carrière, les PME, déjà confrontées à des difficultés économiques spécifiques, ne peuvent se permettre de mettre en péril les relations humaines de l'entreprise.

Quelles sont les solutions ?


La formation individuelle répond avec des programmes courts et adaptés aux contraintes de temps. Structurée en module d'une à deux heures à intervalles réguliers, cette solution pédagogique avec son bilan avant et après apporte la frustration nécessaire de ne pas tout résoudre pour mieux motiver à se former plus régulièrement pour enchainer les cycles de l'excellence.


Illusions haptiques


L'accompagnement régulier se différencie par des modules de 4 à 20 heures par mois pour apporter une prise de recul permanente, le temps nécessaire pour reprendre de l'élan et développer son efficacité personnelle et mieux se développer professionnellement.

Quels sont les thèmes à privilégier ?



La prise de parole en public face à un public connecté pour mettre en mouvement  chaque acteur de la performance dans le cadre de réunions d'équipes, de présentations aux clients,  aux investisseurs, ou des partenaires.




Le développement des compétences managériales pour adopter le style de management adapté aussi bien aux situations qu'aux relations avec les collaborateurs. Développer son leadership, mieux négocier ou mieux déléguer, réussir les entretiens annuels de la performance, conduire une réunion avec efficacité.




L'accompagnement au changement répond aussi bien à une fusion qu'à une restructuration. Apprendre de nouvelles compétences ou développer une nouvelle valeur ajoutée nécessite d'anticiper, de réaliser des plans de communication, de savoir bien gérer les conflits et de prendre des décisions suivant un timing pré-établi.



L'optimisation du temps permet de répondre à des questions existentielles que sont les objectifs à court, moyen et long terme de l'entreprise et des salariés. Disposer d'outils opérationnels simples à acquérir permet aux équipes d'avancer sereinement.




Gérer le stress et les risques psychosociaux permet une meilleure communication et de meilleures performances pour mieux vendre et mieux recruter. Le développement de la marque employeur est incontournable pour une société qui souhaite se développer et attirer les meilleurs.





Réussir l'intégration des nouvelles recrues passe par une meilleure organisation et un management d'équipe exemplaire afin de faire fructifier cet investissement. Le recours à un guide des bonnes pratiques et des meilleures exécutions associé à une formation d'intégration permettent une prise de fonction idéale.

Savoir dire non : un impensé ?

"Penser, c'est dire non. Remarquez que le signe du oui est d'un homme qui s'endort ; au contraire le réveil secoue la tête et dit non. Non à quoi ? Au monde, au tyran, au prêcheur ? Ce n'est que l'apparence. En tous ces cas-là, c'est à elle-même que la pensée dit non. Elle rompt l'heureux acquiescement. Elle se sépare d'elle-même. Elle combat contre elle-même. Il n'y a pas au monde d'autre combat. Ce qui fait que le monde me trompe par ses perspectives, ses brouillards, ses chocs détournés, c'est que je consens, c'est que je ne cherche pas autre chose. Et ce qui fait que le tyran est maître de moi, c'est que je respecte au lieu d'examiner. Même une doctrine vraie, elle tombe au faux par cette somnolence. C'est par croire que les hommes sont esclaves. Réfléchir, c'est nier ce que l'on croit. Qui croit ne sait même plus ce qu'il croit. Qui se contente de sa pensée ne pense plus rien."

ALAIN, Propos sur les pouvoirs, L’homme devant l’apparence (1924), Gallimard, Folio essais, 1985, p. 351.



Dire non à un client ?

Impensable dans certaines entreprises. 

Pourtant, dire non au client vous rend plus professionnel et plus expert à ses yeux à condition que ce soit pour répondre à sa demande de qualité de service. Les consommateurs et clients comprennent parfaitement qu'on puisse leur dire non à condition qu'on leur explique pourquoi et qu'on leur propose une solution de remplacement. Tiens, expliquer pourquoi et dire comment faire autrement, on dirait de la formation !

Bravo, tout comme il faut former un diabétique pour que le traitement soit plus efficace. Il vous faut former le client pour que votre solution soit plus efficace.

Oui, votre client est en recherche de solutions, il n'est pas au sommet de sa performance sans votre service ou votre produit. Il lui manque quelque chose comme pour le diabétique et son traitement.
L'exemple du diabétique vous déstabilise ? Pensez aux logiciels et leur mille vertus. Sans formation, en quoi vous aident-t-ils vraiment ?
Revenons à nos moutons hormonés ;)

Dire non permet d'entamer un dialogue, de proposer des solutions de remplacement immédiates ou différées.
De vous montrer humains, seules les machines disent Non sans expliquer et quelles sont alors nos réactions ?
Nous les traitons en machine. Est-ce le sort que vous souhaitez vous réserver ?
Vous pouvez toujours apprendre à vos commerciaux à dire machinalement : je vous écoute, je vous comprends... à votre avis quel est votre ressenti quand quelqu'un vous dit cela?
Peut-être comme moi vous savez que avez à faire à quelqu'un qui est là pour puiser dans votre discours des élèments pour vous vendre sa camelote qui correspondra à votre usage mais cela vous ne le saurez qu'après l'achat, d'où une déception à la hauteur des promesses.
Ou alors comme moi, vous recherchez un vrai spécialiste qui va vous expliquer comment son service va répondre à vos besoins et servir vos intérêts. Il y a ceux qui disent écouter et ceux qui vous écoutent.
Auprès de qui achetez-vous ?

Comment faire face ?

Le savoir dire non en 8 étapes :
  1. Accueillir chaleureusement la personne Cf signes conditionnels et inconditionnels
  2. Aller droit au but avec la technique de la reformulation subjective
  3. Écouter, questionner,...
  4. Dire non
  5. Se taire
  6. Permettre à l'interlocuteur de s'exprimer à nouveau
  7. Expliquer le non
  8. Remotiver
Très souvent, les participants à une formation management sur le savoir dire non font la confusion entre expliquer et se justifier.
 
Cas Pratique

Un participant arrive en retard à une formation. Il entre dans la salle en expliquant le pourquoi du comment de son retard alors que le formateur ne lui a rien demandé. Se sentant coupable, il justifie son retard et fait perdre du temps à l'ensemble des participants. Expliquer aurait consisté à donner les raisons de son retard si le formateur en avait fait la demande.

#2 Comment avoir de la chance ? Version MBA

"Le malheur de la personne malhabile est de se tromper dans le choix 
de sa condition,  sa profession et ses amis"
Agent M Niveau 8
 

La chance est un concept qui exprime la réalisation d'un événement, bon ou mauvais, sans nécessairement qu'il y ait un lien de cause à effet entre le désir et sa réalisation, bonne ou mauvaise. Vu sous cet angle, il s'agit d'une superstition.

Test des illusions cognitives optimistes




Test de sélection Agent M Niveau 2


Alpha-Test Haut potentiel et Talent


Veuillez revêtir votre tenue Agent M avant de poursuivre. Merci.


En acceptant de répondre à ce test, vous engagez vos données personnelles et votre avenir professionnel à vos risques et périls.





Soyez rassurés, la visite technique s'effectue pour toutes les personnes occupant un emploi salarié et non salarié.


Elle vise uniquement à contrôler 124 points regroupés en 10 fonctions principales.





Le social Learning face aux Titans ? Connectivisme

Lois et usages de l'apprentissage

La pédagogie est un monde formidable, les théories s'enchainent pour parfaire les précédentes et s'adapter au monde qui nous entoure. De nos grands-parents qui se juraient fidélité pour la vie avec une espérance de vie bien courte aux petits poucets et petites poucettes d'aujourd'hui qui changent de partenaires comme d'entreprises, l'éducation et la formation tels des titans se font bousculer par le nouveau dieu, qu'est le social learning.
  

Des 5 principales théories de l'apprentissage Behaviorisme, Gestalt psychologie, Psychologie cognitive, constructivisme et socio-constructivisme à la 6eme le connectivisme ou le neuro-apprentissage, que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui a changé ? Les pédagogues ont-ils peur de disparaître tels les Titans et les dieux en leur temps ?

Pour qu'un individu puisse construire ses propres savoirs, il faut qu'il soit capable de transposer les théories et les concepts en actions, du savoir au savoir-faire. Cette opération mentale peut se faire de différentes façons. Le cerveau apprend de 4 manières différentes Habituation, Association, Imitation et Médiation d'après le neuroscientifique Edouard Gentaz, directeur de recherche au CNRS-laboratoire de psychologie et neurocognition de Grenoble.  

De la théorie à la pratique individuelle Code 7H99


La classe ou le groupe de formation qui en fonction des méthodes pédagogiques déployées fait que le pédagogue ou l'andragogue est placé au centre des échanges. Cela limite de fait les interactions entre les apprenants, ce que certains appellent les liens faibles.


Certains évoqueront que cette centralité permet de mener un dialogue pédagogique performant afin de faciliter l'apprentissage qui respecte toujours 5 étapes pour s'ancrer à court et à long terme.
Or, le développement des TICE Technologie de l'information, de la communication et de l'enseignement amplifie un phénomène déjà constaté auparavant mais non encore quantifié : l'apprentissage informel se développe de plus en plus. env 70%


Apprendre en société jusqu'au 20e siècle Code 7H99

Ce développement est rendu possible et est accentué par la mise à disposition de ressources pédagogiques sur le web. Simplement, en raison de la diversité qualitative des ressources, du temps imparti et des support de communication pour y accéder ordinateurs, tablettes, smartphones et du relais comme wiki, blog, moteurs de recherche, etc... cela peut occasionner une surcharge informationnelle, cognitive et communicationnelle.

Apprendre en réseau, seul mais jamais les autres Code7H99

En fonction du mode d'apprentissage de l'individu, certaines ressources ne lui sont pas adaptées. Certains pour apprendre ont besoin d'écouter, de lire, d'avoir une représentation conceptuelle ou de faire. De plus, sachant qu'une "compétence" se développe dans et par l'action, l'apprenant sera à un moment ou un autre en situation de médiation aussi bien face à ses pairs qu'à d'autres, ce qui l'amènera à s'auto-réguler.
Et, Sachant qu'un apprenant renforce son engagement dans l'apprentissage par des auto-évaluations courtes et régulières et qu'il est également indispensable qu'il prenne plaisir pour mieux suivre et passer à l'action, ce qui fait partie de l'apprenance,  nous avons alors de l'auto-motivation et de l'auto-efficacité.

Le Social Learning est-il la réponse à ces principes et fondamentaux ?

Que devient le rôle du professeur, de l'éducateur, du pédagogue ? 

Un extrait de l’article fondamental de George Siemens sur le Connectivisme:
Le Connectivisme est l’intégration des principes explorés par les théories du chaos, théories des réseaux et la théorie de l’information, de la complexité et la Systémique et les théories de l’Auto-organisation. L’apprentissage est un processus qui se produit dans des environnements nébuleux composés d’éléments de base en mouvement – et le processus d’apprentissage n’est pas entièrement sous le contrôle de l’individu.
L’apprentissage processus défini comme la connaissance pouvant être actionnée peut résider en dehors de nous au sein d’une organisation ou une base de données, et se concentre sur la connexion d’ensembles d’informations spécialisées, les liens qui nous permettent d’apprendre davantage sont plus importants que l’état actuel de notre connaissance. Le Connectivisme est motivé par la compréhension que les décisions sont fondées sur des fondations qui se modifient rapidement. De nouvelles informations sont constamment acquises.
La capacité d’établir des distinctions entre l’information importante et sans importance est vitale. La capacité de reconnaître quand de nouvelles informations modifient le paysage en fonction des décisions prises hier est également critique.
En management, lors de prise de parole en public, les managers se doivent de communiquer en fonction des préférences communicatives du cerveau de leurs interlocuteurs pour échanger avec tous. Ce que l'on nomme une communication à 360 degrés ou cerveau global.
 

Simplement, cela ne suffit pas car pour qu'une formation soit pérenne, il est nécessaire de prendre en compte les 3 mémoires :
  1. Les sens
  2. Le travail
  3. Le long terme
5 principes d'une formation efficiente
  1. Cohérence
  2. Signalisation
  3. Redondance
  4. Contiguïté spatiale
  5. Contiguïté temporelle
C'est là qu'intervient le pédagogue Nouveau Persée ? dans son rôle de médiateur, en développant l'esprit critique de l'apprenant, ce qui développera aussi sa capacité à résoudre des problèmes complexes et favorisera, comme le propose le connectivisme, l'échange entre pairs. Cela nécessite d'intégrer les TICE dans la classe où le lieu d'apprentissage réunira  virtuel et réel pour une distance proximale rassurante.
Se pose alors la question des dispositifs pédagogiques à mettre en place pour que le pédagogue au lieu de consacrer son énergie à concevoir des supports pédagogiques, développe leur qualité intrinsèque et renforce, de facto, celle de l'apprentissage.

Actuellement, les pionniers sont plutôt sous l'effet diligence. A savoir, ils recréent avec les nouvelles technologies d'anciens dispositifs. Ce phénomène d'imitation qui se généralise n'est que le préambule à de nouvelles pratiques pédagogiques afin de dépasser les modèles actuels et d'innover. La bataille ne fait que commencer. 

L'apprentissage social comment ça se passe exactement ?

L'entraide mutuelle qui s'installe à l'intérieur d'une communauté d'apprenants présente un certain nombre d'avantages : 4
  1. L'émulation
  2. Commenter le travail au fur et à mesure de sa progression;
  3. Soutien aux plus novices;
  4. Répartition du travail à l'image de ce qui se pratique dans la réalité.
Cette manière de concevoir l'apprentissage au sein d'une communauté conduit à une modification radicale du rôle de l'enseignant. Il s'agit pour lui d'être un facilitateur plutôt que de s'ériger en dispensateur unique du savoir.

Bruner propose d'utiliser le terme "étayage" scaffolding pour caractériser les interactions pédagogiques qui prennent place au sein d'une communauté d'apprenants. Celles-ci consistent, pour le partenaire plus avancé, à prendre en charge les parties de la tâche qui dépassent initialement les capacités du partenaire moins avancé en lui permettant de se concentrer sur les parties de la tâche qui lui sont accessibles.
Le terme étayage s'est imposé, parmi les chercheurs néo-cognitivistes, pour désigner les interactions de soutien mises en œuvre par un adulte ou par un pair afin d'épauler un sujet dans la résolution d'un problème qu'il ne pourrait résoudre seul. Considérée de cette manière, la notion d'étayage convient aussi parfaitement pour caractériser le type d'intervention pédagogique mise en œuvre au sein de la zone proximale de développement afin d'aider le sujet à se rapprocher de son niveau de développement potentiel.

Bruner associe six fonctions principales à l'étayage:
  1. L'enrôlement correspond au fait que le tuteur s'efforce de soutenir l'intérêt du sujet par rapport à la tâche
  2. L'orientation consiste à s'assurer que l'apprenant ne s'écarte pas du but assigné par la tâche.
  3. La réduction des degrés de liberté désigne les procédés par lesquels le sujet plus avancé simplifie la tâche pour aider l'apprenant à résoudre le problème qui lui est posé. Il peut, par exemple, dans un premier temps, prendre en charge les parties de la tâche les plus complexes et les rétrocéder ensuite à l'apprenant pour éviter une surcharge cognitive en début d'activité.
  4. La mise en évidence des caractéristiques critiques de la tâche consiste à attirer l'attention sur les éléments pertinents de la tâche tout au long de son traitement par l'apprenant.
  5. Le contrôle de la frustration permet d'éviter que les difficultés rencontrées ne se transforment en échec et n'entraînent un sentiment de démotivation par rapport à la tâche.
  6. La présentation de modèles aide à démontrer la tâche à l'apprenant, à achever la tâche pour lui ou à en détailler les étapes.
Perkins 1995 parle "d'individu-plus" pour désigner l'ensemble des ressources mobilisées pour traiter une situation, celles-ci incluant à la fois celles disponibles chez l'individu et celles fournies par l'environnement. Pour cet auteur, l'individu plus son environnement constituent un système cognitif répondant à l'hypothèse d'accès équivalent entre les connaissances disponibles à partir de la mémoire de l'individu et à partir de l'environnement. Ce qui importe, c'est le type de connaissance, la manière dont elle est représentée et ses modalités d'accès mais pas l'endroit où elle se situe.

Salomon 1995 met en évidence l'interaction très étroite qui existe entre les composantes du système cognitif mobilisé pour traiter une situation c'est-à-dire entre d'une part, les ressources cognitives internes de l'individu et d'autre part, l'environnement constitué à la fois par les outils cognitifs qu'il met à disposition et par les interactions sociales qui s'y développent. Pour cet auteur, l'environnement n'aidera pas seulement l'individu à trouver une solution au problème qu'il a à traiter mais laissera également chez lui une trace cognitive. Un'employé pourra progressivement transférer vers son propre système cognitif une partie des opérations dont il s'est déchargé, dans un premier temps, sur l'ordinateur.

Pour Salomon, les outils fournis par l'environnement ne jouent pas seulement un rôle de médiateur mais aussi d'artefact en ce sens qu'ils organisent ou réorganisent Plasticité le fonctionnement cognitif. Ainsi, des enfants qui utilisent un système d'aide à l'écriture The Writing Partner améliorent non seulement leurs performances d'écriture mais développent aussi certaines capacités d'autorégulation métacognitives à travers certaines traces cognitives laissées par le dispositif. Il s'agit d'un processus en spirale où les outils fournis par l'environnement participent au développement de la cognition individuelle qui en devenant plus performante rend les activités distribuées plus efficaces. Salomon décrit ce processus comme une véritable coopération, un enrichissement mutuel entre activités individuelles et distribuées.


Le connectivisme est l’intégration des principes explorés par les théories du chaos, théories des réseaux théorie de l’information, de la complexité Systémique et les théories de l’Auto-organisation. L’apprentissage est un processus qui se produit dans des environnements nébuleux composés d’éléments de base en mouvement – et le processus d’apprentissage n’est pas entièrement sous le contrôle de l’individu.

L’apprentissage processus défini comme la connaissance pouvant être actionnée peut résider en dehors de nous au sein d’une organisation ou une base de données, et se concentre sur la connexion d’ensembles d’informations spécialisées, les liens qui nous permettent d’apprendre davantage sont plus importants que l’état actuel de notre connaissance.
Le Connectivisme est motivé par la compréhension que les décisions sont fondées sur des fondations qui se modifient rapidement. De nouvelles informations sont constamment acquises.

La capacité d’établir des distinctions entre l’information importante et sans importance est vitale. La capacité de reconnaître quand de nouvelles informations modifient le paysage en fonction des décisions prises hier est également critique.

Ce que le Web apporte de nouveau, c’est aussi une intensité dans la mouvance et la convergence de l’information. Non seulement la triple synergie de l’instantanéité, de l’étendue et du volume de l’information modifie la qualité intrinsèque de l’information, mais elle donne lieu à des idées qui autrement ne verraient jamais le jour.
Les 4 questions en suspend


1-Quel est l'aspect de la compétence à acquérir ?
Accéder à la vidéo explicative par le toucher
2-Quel est le processus d'apprentissage pour poursuivre et atteindre la compétence ?


3-Quels sont les principes et lignes directrices pour amorcer et faciliter l'apprentissage ?

20 sur 20 ?
4-Quelles méthodes d'évaluation pour suivre et renforcer l'apprentissage ?

Nos Articles par Mail