Bonjour et bienvenue

Une recherche ?

Affichage des articles dont le libellé est Excellence. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Excellence. Afficher tous les articles

De l'apprentissage à la signature du contrat de travail.



Des statistiques aux actions ?

Quand nous nous basons sur des statistiques pour déterminer des actions de remédiations afin d'améliorer le couplage Formation-Emploi, il faut s'assurer que la Data sera significative et non anecdotique.

Avec les statistiques de consultation du blog Code 7H99, les articles les plus consultés sont :

  1. Les 5 grandes théories de l'apprentissage
  2. Le salaire en intérim
  3. Les primes en intérim
  4. La marge brute et l'intérim
  5. L'accident du travail en intérim
  6. L'impact des contrôleurs du Pôle Emploi
  7. L'indemnité de fin de mission
  8. Des Tests managériaux
  9. La signature du contrat de travail
Nous pourrions en déduire, à première analyse, qu'il s'agit des 9 centres de préoccupation chez un individu lambda. Nous manqueraient-ils des élèments ? Toute la question est là.


Nous pourrions consulter en complément les analyses et méta-analyses des chercheurs afin de développer l'angle de vue pour obtenir une vision plus globale du pont entre l'éducation et la formation avec l'emploi et son avenir.

Or, quand un pont s'effondre, le cas du Pont de Tahoma, ce n'est pas la résonance entre un élément extérieur au pont le vent avec un des élèments de construction du pont mais  Voir notre article sur les systèmes prédictifs.

Et, si le système développe ses propres propriétés, elles ne sont pas nécessairement celles de l'individu, ce qui peut conduire à des résistances, des conflits, des refus temporaires ou permanents ou une amélioration significative pour l'individu.

L'éducation et l'apprentissage questionnent tant par la modalité des solutions que par leur idéologie qui peuvent être sous-jacentes. Les méthodes éducatives Les 5 grandes théories de l'apprendre ont évolué en plusieurs siècles comme les modalités d'apprentissage et du travail. Certaines s'interconnectent et permettent alors une transition, d'autres non. Ce point d'équilibre du système sera alors modifié entre le poids de ceux qui réussissent et ceux qui échouent.

Quels seront alors les critères de réussite et d'échec à prendre en considération afin d'améliorer la situation professionnelle d'un des individus en échec ?

Prenons l'exemple d'un professionnel en réussite qui va avoir un accident de la vie et voir ainsi tout son environnement modifié ainsi que sa propre perception de ce même système puisque n'étant plus le même, son regard, ses interactions ne seront plus jamais les mêmes.

Nous connaissons et nous avons vu l'évolution de ce genre de personnes. Des professionnels en réussite connaissant un accident les incapacitants à plus de 80% ou moins, quel avenir pour eux ?

D'après ce que l'on entend ici ou là, les corps intermédiaires seraient en charge d'y remédier afin d'apporter une réponse personnalisée mais sans concertation. Là est le hic.


L'exemple qui va suivre n'est pas inspiré d'un cas réel mais extrait d'un cas réel.

Un cuisinier excellent, faisant le travail de 3 personnes habituellement mais payé guère plus qu'un cuisinier Lambda. Il compense par quelques vols de nourriture, fait des extra en complément.

> Accident de la vie > Handicap à plus de 80% à l'issue

Il va y avoir tout le parcours médical où la connaissance et les relations de ce cuisinier permettront de déterminer l'établissement le plus apte à faire les soins et la rééducation.

Un groupe d'experts déterminera à l'issue son degré d'invalidité lui permettant ou non de retrouver un emploi.

Manque dans cette analyse, l'avis des familles qui sont sans connaissance médicale ni juridique et ne peuvent que s'en remettre à l'avis des experts. Quid quand la famille est à 500  Km de la victime et que la victime est accompagnée par un tiers dit de confiance avec nul contact avec la famille ?

Dans notre exemple, le tiers de confiance dans sa fonction support ne pouvait lui-même plus avoir de temps disponible pour sa propre vie.  Les aidants connaissent cette situation. Une difficulté pour tous.

Car, le déclaratif de l'accidenté ne correspond plus à son quotidien, à ses problématiques et impossibilités sans que ce dernier en ait conscience. Une difficulté supplémentaire.



Les études universitaires auprès des traumatisés crâniens sévères permettent de voir l'évolution à 5 ou 8 ans mais guère plus, ce type de recherches étant nouveau et nécessitant une interconnexion avec d'autres spécialistes où ce nouveau savoir doit être intégré dans leur base de connaissances et de pratiques.

Or, tant un ignorant ou considéré comme tel sera moqué et on lui imposera de croire tant un docteur expliquera avec son savoir certifié par diplôme Bac+8 que non, peut-être, et si vous lui dites que c'est lui l'ignorant, il répondra comment un niveau bac peut se permettre de critiquer un Bac+8.

Quel tropisme où le dialogue devient impossible alors même que ces deux parties ne visent qu'un meilleur avenir pour l'accidenté. La situation d'entre-aide se transforme en relation d'incompréhension, de mépris voir de refus avec un changement de médecin et non de famille !

Mais le médecin, lui, continuera à perpétuer son ignorance pour différentes raisons sans remise en cause. L'exemple du syndicat de médecins menaçant de ne plus faire d'IVG si les négociations n'avancent plus. La femme devenant otage d'une situation qui lui est extérieure, où elle n'a pas son mot à dire si ce n'est d'exprimer des craintes et l'impact potentiel sur sa propre vie à ce moment-là.

Dans notre exemple, le cuisinier est en CDI, il bénéficie de toutes les protections sociales, quid s'il était intérimaire ou au Rsa ?

De la reconnaissance de l'accident aux solutions déployées, l'avenir n'est plus le même, la prise en charge est différente, les difficultés s'accumulent en dépit du droit et du "bon sens".

Dans ce cadre, la signature du contrat de travail devient impossible. Que devient la personne handicapée ? Que devient l'aidant initial ?




Le progressisme de Macron aux Européennes ? Yes, la baraka est dead




Le grand débat national aura donc servi à ça ! Trouver le verbatim pour la campagne électorale des européennes afin de cliver en espérant que les divisions permettront à la présidence Macron de l'emporter.



En embuscade au macronisme, il y a le Rassemblement National et Les Républicains. Nous éliminons la gauche qui s'est tellement divisée avec les Hamon et Glucksman, qu'elle servira de décor. En même temps si la droite a été la plus bête du monde, la gauche française est devenue la plus raciste du monde par sa sacralisation des minorités.

La France en est là !
Terrible constat, terribles prédictions à venir dirait l'un de nos membres, un Grand Maître des Assassins connu sur twitter avec In #Odin, web trust. Demandez à la DGSE, il les a mis en échec et mat.


Le progressisme de Macron expliqué par un militant LaRem de bonne famille. Regardez la vidéo, c'est édifiant.

Le progressisme est aussi le titre du livre de l'ex barbouze de Macron, le sieur Ismaël Emélien connu du grand public pour avoir réalisé une vidéo montage afin de disculper Alexandre Benalla avec la complicité de Sibeth N'Diaye, la nouvelle porte-parole du gouvernement qui s'était illustrée avec sa phrase "J'assume parfaitement de mentir" pour protéger la présidence Macron.

Nous n'allons pas faire un exposé sur l'arnaque du progressisme selon la présidence Macron mais un rappel pédagogique sur la notion de Progrès. Une demande des Gilets Jaunes qui sont soutenus par la majorité des français malgré l'instrumentalisation faîte sur les violences des manifestations. Rappelons juste que Castaner et Belloubet, les ministres de l'intérieur et de la justice ont écrit et dit sur Facebook et Public Sénat avoir laissé délibérément les casseurs Black Blocks agir afin de les suivre et les démanteler dans un futur indéterminé. Les derniers Black Blocks arrêtés étaient des enfants de haut-fonctionnaires, des étudiants d'ENS, bref que des individus de la haute bourgeoisie et non des pauvres.

Qu'est-ce que le progrès en 2019 ?

Depuis la première caisse enregistreuse aux derniers algorithmes, le monde du travail s'est d'abord industrialisé et aujourd'hui il se numérise. Simplement après avoir énoncé cette évidence, il convient alors de s'interroger sur la notion de progrès et de ses subtilités.
Il ne s'agit pas de se déclarer technophile ou technophobe, ce binarisme est peut-être l'apanage de nos outils informatiques du quotidien, il est d'une extrême pauvreté pour n'importe quel cerveau humain. Comme le soulignait déjà Flaubert "Comparaison n'est pas raison" ou autrement exprimé pourquoi comparer l'art Pariétal avec l'art Numérique ?

Il ne s'agit pas de déterminer quel art mérite ou non une majuscule, mais d'admettre que chacun véhicule une idée du progrès, la question devient alors : prédire qu'est-ce que le progrès commence par définir le but de l'Histoire.
Des outils crées par la main de l'homme à ceux conçus par les machines puis les algorithmes et les robots, le progrès s'est révélé très utile pour développer la productivité d'Henri Ford et l'étude du 20e siècle nous montre à quel point les notions de progrès scientifiques et techniques se sont répandues dans la société quand les notions de progrès humains et d'amélioration de la condition de vie semblent être devenues des éléments de décor et non un but de l'Histoire de l'Homme comme c'était le cas au siècle des Lumières.
Saviez-vous que l'objectif de Frederick Taylor était avant tout de mettre un terme aux conflits permanents entre des patrons excédés par l'oisiveté potentielle des salariés et ces fameux salariés qui exigeaient un meilleur salaire pour se montrer plus engagés dans leurs tâches et la réussite de l'entreprise ?
C'est ainsi qu'est née l'organisation scientifique du travail (OST) avec les corollaires de segmentation des tâches jusqu'à en faire des automatismes avant le remplacement par des automates. Or, il ne faut pas oublier qu'à la même époque les sciences sont organisées en silo, en champs disciplinaires, nulle inter ou transdisciplinarité, les logiques sont mécanistes (Causes, conséquences, corrélations), la complexité et la transdisciplinarité n'arrivant qu'à la fin du 20e siècle comme le big data.
Or, s'il est incontestable que le taylorisme jusqu'au toyotisme et maintenant l'uberisme ont permis une augmentation de la productivité et des profits, il est tout autant incontestable que des ouvriers d'hier aux cadres d'aujourd'hui, les algorithmes et robots dépossèdent ces mêmes salariés de leur travail, de leur professionnalité et inventivité.
L'un des effets de la mondialisation est la concurrence accrue rendue possible par une certaine généralisation des savoirs. Les entreprises de chaque pays sont mises en concurrence et encore plus avec le numérique où la distance maximale est d'un seul clic. Chaque entreprise est le plus souvent équipée d'ordinateurs, analysent ses données ce qui induit aussi que chaque manager, chaque salarié ne décide plus, ne choisit plus en fonction de la meilleure solution mais de la solution la plus facilement justifiable par les données.
Idéal si ces fameuses données visibles ne faisaient pas tant abstraction du travail invisible (décrit par Christophe Dejours). Si je devais faire une comparaison, je choisirais celle de l'étude de l'univers où la matière noire est plus présente que la matière que nous savons étudier avec les outils d'aujourd'hui. 
L'une des spécificités de l'entreprise d'aujourd'hui réside dans sa capacité à avoir su matérialiser puis dématérialiser avec le numérique le travail mais cette capture et cette concrétisation par sa capitalisation ne constituent alors que notre héritage scientifique et technique.

Revenons à une de mes questions posées, qu'en est-il du progrès humain et de l'amélioration des conditions de vie ?
Quand les entreprises se dotent de directions du bonheur, de campagnes communicationnelles 'J'aime ma boite' et organisent régulièrement des salons professionnels : Bien-être et Entreprise, force est de constater également la prévalence de l'épuisement professionnel des salariés (Burn out), l'augmentation des suicides au travail ou au chômage et la déshumanisation croissante dans de plus en plus de secteurs.
Et ce à un tel niveau qu'il faille nommer une loi Dialogue Social dans l'entreprise tant les rapports contrairement à l'objectif initial de Taylor se sont tendus ces dernières années et qu'il faudra surement revenir légiférer pour repréciser l'importance de distinguer la personnalité des attendus professionnels et des compétences, les qualités de la personne de celles du professionnel en exercice, la sphère privée et intime de la sphère professionnelle et sociale.
Aucune étude n'existe pour affirmer que diminuer la protection des salariés permet une baisse du chômage, même l'OCDE et la banque mondiale conviennent de cela.

D'après vous, est-ce les normes qui permettent une meilleure inventivité dans la productivité ou la productivité doit-elle s'affranchir des normes salariales pour maximiser les profits des bénéficiaires de cette capitalisation?
Merci de votre intérêt


Comment évaluer l'empathie ?

Julie Grezes propose un exposé sur nos interactions sociales avec autrui et sur la régulation de nos propres émotions, de notre capacité à comprendre l'autre, en d'autres termes, l'empathie.

L'empathie n'est pas uniquement de la contagion émotionnelle, mais c'est aussi distinguer soi de l'autre et réguler ses propres émotions. Et cela va dépendre de plusieurs facteurs (différences inter-individuelles entre les gens, capacité inégale à ressentir de l’empathie, relations entre les groupes et les hiérarchies sociales…).

Julie Grèzes (Directeur de Recherche INSERM) dirige l'équipe "Cognition Sociale" au Laboratoire de Neurosciences Cognitives (Inserm U960) de l’École normale supérieure de Paris. Son travail consiste en l'étude des liens entre la cognition sociale et le système moteur ; elle cherche à identifier les mécanismes permettant de lire les signaux sociaux d'autrui et de réagir de manière appropriée aux situations sociales

.

#1 Les conditions de réussite de l'expertise d'adaptation ?



L'expertise d'adaptation est la capacité à appliquer des connaissances et des compétences acquises de manière signifiante avec souplesse et créativité en fonction des situations rencontrées.

Cette notion s'oppose à, c'est à dire la capacité à réaliser rapidement des tâches scolaires type sans erreur mais sans comprendre > l'expertise de routine.


Favoriser le développement de l'expertise d'adaptation nécessite 4 facteurs ou plus précisément  
4 conditions de réussite mais pour cela il faut 5 pré-requis sans lesquels, les conditions de réussite ne peuvent exister



1 Base de connaissances 
2 Méthodes heuristiques
3 Méta-connaissances
4 Compétences auto-régulatrices
5 "Croyances" positives Effet Hawthorne, Pygmalion


Les 4 conditions de réussite
 
1 - Être constructif
Paul, le dirigeant de Service plus convoque en réunion l'ensemble des managers pour mettre en place les conditions de réussite de la stratégie de l'entreprise. Il réalise une présentation très complète avec les modalités d'application. Il est demandé aux managers de faire de même avec leurs équipes pour atteindre les objectifs indispensables à la concrétisation de la réussite.
 
A ce stade, l'emploi de la stratégie est régulé par le dirigeant qui pose différentes questions pour s'assurer de la compréhension et de l'intégration de la stratégie mais les managers devront par eux-mêmes déployer d'autres stratégies pour s'assurer du résultat auprès de leurs équipes.
 
Dans l'étape suivante, les managers, ont la possibilité du copying pour appliquer le guidage du dirigeant.Ils seront mis en groupe pour, à leur tour, prendre la place du dirigeant et mener les conversations auprès de leurs équipes.Chacun prend alors la responsabilité de l'exécution de la stratégie et des régulations nécessaires. Le dirigeant se transforme en facilitateur, coordinateur. Du point de vue des managers, cela permet de comprendre les processus d'acquisition des connaissances et de compétences mises en exergue dans le nouvel environnement crée.
 
2 - S'autoréguler


Se pose alors la question de la régulation au sein des managers. Comment peuvent-ils développer leur autonomie s'ils ne gèrent pas par eux-mêmes les temps des différentes phases d'une nouvelle stratégie en prenant en considération les méta-connaissances ?
 



3 - Contextualiser


Sans prise en considération de l'environnement social, contextuel et culturel, quelle sera la réalité de la stratégie ?






4 - Collaboratif 
L'actuel point de frottement dans les entreprises avec les réseaux sociaux qui font voler en éclat les schémas classiques et obligent les entreprises à plus de congruence. Entre le mode de recrutement, les outils collaboratifs, la question de l'humain dans l'entreprise reprend toute sa place.



La formation du 21e siècle en 10 usages technologiques vous intrigue-t-elle ?

Touchez moi pour accéder à la réponse

#2 Comment avoir de la chance ? 
Réponse d'un professeur en MBA

La semaine du manager et les voleurs de temps


Bonjour Agent M
Heureux de vous retrouver ici
Vous vous interrogez sur la semaine du manager et les voleurs de temps ?

Nous allons y répondre en 3 étapes.



Prenez place

Étape 1 : Technique de l'ancre
Lors de votre précédente formation au centre Code 7h99, vous avez retenu deux principes :  
 
 
  1.  Le cerveau humain ne peut traiter qu'une seule tâche en même temps
  2. Il ne peut mémoriser qu'entre 3 et 7 informations nouvelles rapidement. 
Dans la vidéo suivante, Madame Pi explique à l'un des Agents M venu au centre de formation Code7H99, les notions de but et d'objectif dans le secteur du travail temporaire.


Étape 2 : Technique du saut dans le vide


Votre stagiaire vous remet cette proposition de planification hebdomadaire. Vous savez que pour mettre en mouvement vos équipes, votre recette doit contenir 3 ingrédients indispensables avant d'apporter votre touche personnelle. Les connaissez-vous  et les retrouvez-vous ?


Lundi
Je m'appuie sur les 5 lois du temps, je planifie mieux ma semaine et celle de mon équipe. Je me sais me dégager du temps pour mieux réussir à mieux vivre.


Mardi
Le plan personnalisé d'actions que j'ai réalisé lors de ma précédente formation me permet de faire des réunions qui mettent davantage en mouvement mes équipes.

Mercredi

Je me souviens des comportements professionnels à privilégier pour mieux fédérer mon équipe. J'ai appris à m'adapter en fonction des situations.

Jeudi

Pour la formation des nouveaux entrants, je n'oublie pas les objectifs de mon action et j'utilise toutes mes qualités managériales.
 

Vendredi

Lors du bilan mensuel, j'utilise les techniques et méthodes contre le trac. Je sais canaliser toutes les interventions pour terminer à l'heure.

Étape 3 : Le bilan



Merci de votre attention

L'innovation à votre service avec ou sans créativité ?


Quelles sont les conditions de réussite de l'innovation ?


Domaines  Vision 
Moyens Personnes 

 
L'innovation comme un but ?
 
Innover pour innover ne sert à rien, cela induirait à terme à un épuisement créatif et la réponse serait implacable : "Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne ?"
 
Mais dans un environnement toujours en mouvement, il appartient autant au décideur stratégique qu'aux salariés de détecter les changements pour conserver une longueur d'avance. L'écoute des signaux faibles devient un avantage déterminant.
 
Les domaines de l'innovation ?

 
 
Des produits aux technologies sans oublier les services et les modes d'organisation, l'innovation concerne tous les domaines de la vie de l'entreprise comme de la personne. Du marketing au commercial, des ressources humaines au mode de gouvernance, chaque entreprise qui n'est plus en développement se doit de s'interroger sur le ou les leviers à actionner. De même, du personnal branding au selfquantified, soit de l'art d'être une personne de cour à la mesure de soi et de ses actions, il est préférable de s'inspirer du Bâ japonais pour une création et un service qui limite les rebuts et malfaçons. Toutefois que penser des succès américains où bien que défectueux ou largement imparfaits, les nouveautés se vendent comme des petits pains. Cela nous renvoie à la question des valeurs et de la stratégie de l'entreprise. Sans oublier le co-working qui permet d'engager davantage le consommateur dans sa relation à l'entreprise.

Les outils de l'innovation ?

 
En fonction de l'entreprise, différents outils seront utilisés. Entre les entreprises formalistes et celles où le fait maison est la règle d'art, aussi bien la check-list des innovants que le mémo créatif répondent aux exigences de l'innovation. Quels sont les outils en lien avec l'un des domaines de l'innovation actuelle ?

Pour amorcer l'innovation, la boite à idées est toujours d'actualité surtout avec les outils 2.0 qui font leur percée dans l'entreprise, les techniques  de créativité sont aussi l'occasion de révéler aux salariés leurs capacités créatives pour donner plus d'assurance et de confiance dans la proposition ou la formulation de leurs idées.
Tenez un journal de bord de l'innovation pour ne pas réinventer l'eau chaude à moins que vous ne préfériez actualiser les bases de connaissance. 


Avec qui innover ?


Quand vous les avez recruté, vous n'avez pu échapper aux résultats des tests très en vogue. Avez-vous bien fait de ne recruter que des profils similaires ou avez-vous préféré jouer la carte de la complémentarité au sein de vos équipes  ?

Le portrait en creux

 Le portrait en creux

Dans l'histoire de l'Art, le niveau social d'un individu pouvait se déterminer par la taille du tableau choisi par le peintre ou précisé par le mécène. Le format était une signature.

  1. Le portrait en creux vise l'objectif en dirigeant l'attention sur l'arrière plan, le choix des œuvres, le choix des personnages, etc..
  2. La seconde solution consiste à proposer un même tableau mais dans des tailles différentes.
  3. La troisième solution nécessite une page blanche et un crayon. 

Si vous deviez retenir les  trois principales lignes du visage de telle personne, quel portrait aurions-nous alors ?

Illusions optiques by nadhem
 
De nombreuses variantes existent avec la défragmentation du portrait, ou pour ceux qui sont allergiques au pictural, le portrait chinois, et d'autres équivalents littéraires sont également possibles.


 

Les premiers bénéfices de la formation ? Self data à Self de Cour

Quel champion réussit sans son coach / apps / self data?


Inconnu en France dans les années 90, le coaching s'est répandu comme une trainée de poudre à tous les étages de l'entreprise. Aussi bien dans les centres d'appels comme ceux de la BNP où un coach accompagne les chargés de clientèle à mieux réussir et à mieux conseiller à la présidence, il y a désormais un conseiller humain ou électronique partout et pour tout le monde.

Le capital de l'entreprise qu'il faut rentabiliser n'est plus la ou les machines mais le capital humain, le véritable avantage concurrentiel.

Entre des équipes démobilisées ou suicidaires, entre des collaborateurs qui ont élevé le  "faire semblant" au rang d'art pour développer leur carrière, les PME, déjà confrontées à des difficultés économiques spécifiques, ne peuvent se permettre de mettre en péril les relations humaines de l'entreprise.

Quelles sont les solutions ?


La formation individuelle répond avec des programmes courts et adaptés aux contraintes de temps. Structurée en module d'une à deux heures à intervalles réguliers, cette solution pédagogique avec son bilan avant et après apporte la frustration nécessaire de ne pas tout résoudre pour mieux motiver à se former plus régulièrement pour enchainer les cycles de l'excellence.


Illusions haptiques


L'accompagnement régulier se différencie par des modules de 4 à 20 heures par mois pour apporter une prise de recul permanente, le temps nécessaire pour reprendre de l'élan et développer son efficacité personnelle et mieux se développer professionnellement.

Quels sont les thèmes à privilégier ?



La prise de parole en public face à un public connecté pour mettre en mouvement  chaque acteur de la performance dans le cadre de réunions d'équipes, de présentations aux clients,  aux investisseurs, ou des partenaires.




Le développement des compétences managériales pour adopter le style de management adapté aussi bien aux situations qu'aux relations avec les collaborateurs. Développer son leadership, mieux négocier ou mieux déléguer, réussir les entretiens annuels de la performance, conduire une réunion avec efficacité.




L'accompagnement au changement répond aussi bien à une fusion qu'à une restructuration. Apprendre de nouvelles compétences ou développer une nouvelle valeur ajoutée nécessite d'anticiper, de réaliser des plans de communication, de savoir bien gérer les conflits et de prendre des décisions suivant un timing pré-établi.



L'optimisation du temps permet de répondre à des questions existentielles que sont les objectifs à court, moyen et long terme de l'entreprise et des salariés. Disposer d'outils opérationnels simples à acquérir permet aux équipes d'avancer sereinement.




Gérer le stress et les risques psychosociaux permet une meilleure communication et de meilleures performances pour mieux vendre et mieux recruter. Le développement de la marque employeur est incontournable pour une société qui souhaite se développer et attirer les meilleurs.





Réussir l'intégration des nouvelles recrues passe par une meilleure organisation et un management d'équipe exemplaire afin de faire fructifier cet investissement. Le recours à un guide des bonnes pratiques et des meilleures exécutions associé à une formation d'intégration permettent une prise de fonction idéale.

Savoir dire non : un impensé ?

"Penser, c'est dire non. Remarquez que le signe du oui est d'un homme qui s'endort ; au contraire le réveil secoue la tête et dit non. Non à quoi ? Au monde, au tyran, au prêcheur ? Ce n'est que l'apparence. En tous ces cas-là, c'est à elle-même que la pensée dit non. Elle rompt l'heureux acquiescement. Elle se sépare d'elle-même. Elle combat contre elle-même. Il n'y a pas au monde d'autre combat. Ce qui fait que le monde me trompe par ses perspectives, ses brouillards, ses chocs détournés, c'est que je consens, c'est que je ne cherche pas autre chose. Et ce qui fait que le tyran est maître de moi, c'est que je respecte au lieu d'examiner. Même une doctrine vraie, elle tombe au faux par cette somnolence. C'est par croire que les hommes sont esclaves. Réfléchir, c'est nier ce que l'on croit. Qui croit ne sait même plus ce qu'il croit. Qui se contente de sa pensée ne pense plus rien."

ALAIN, Propos sur les pouvoirs, L’homme devant l’apparence (1924), Gallimard, Folio essais, 1985, p. 351.



Dire non à un client ?

Impensable dans certaines entreprises. 

Pourtant, dire non au client vous rend plus professionnel et plus expert à ses yeux à condition que ce soit pour répondre à sa demande de qualité de service. Les consommateurs et clients comprennent parfaitement qu'on puisse leur dire non à condition qu'on leur explique pourquoi et qu'on leur propose une solution de remplacement. Tiens, expliquer pourquoi et dire comment faire autrement, on dirait de la formation !

Bravo, tout comme il faut former un diabétique pour que le traitement soit plus efficace. Il vous faut former le client pour que votre solution soit plus efficace.

Oui, votre client est en recherche de solutions, il n'est pas au sommet de sa performance sans votre service ou votre produit. Il lui manque quelque chose comme pour le diabétique et son traitement.
L'exemple du diabétique vous déstabilise ? Pensez aux logiciels et leur mille vertus. Sans formation, en quoi vous aident-t-ils vraiment ?
Revenons à nos moutons hormonés ;)

Dire non permet d'entamer un dialogue, de proposer des solutions de remplacement immédiates ou différées.
De vous montrer humains, seules les machines disent Non sans expliquer et quelles sont alors nos réactions ?
Nous les traitons en machine. Est-ce le sort que vous souhaitez vous réserver ?
Vous pouvez toujours apprendre à vos commerciaux à dire machinalement : je vous écoute, je vous comprends... à votre avis quel est votre ressenti quand quelqu'un vous dit cela?
Peut-être comme moi vous savez que avez à faire à quelqu'un qui est là pour puiser dans votre discours des élèments pour vous vendre sa camelote qui correspondra à votre usage mais cela vous ne le saurez qu'après l'achat, d'où une déception à la hauteur des promesses.
Ou alors comme moi, vous recherchez un vrai spécialiste qui va vous expliquer comment son service va répondre à vos besoins et servir vos intérêts. Il y a ceux qui disent écouter et ceux qui vous écoutent.
Auprès de qui achetez-vous ?

Comment faire face ?

Le savoir dire non en 8 étapes :
  1. Accueillir chaleureusement la personne Cf signes conditionnels et inconditionnels
  2. Aller droit au but avec la technique de la reformulation subjective
  3. Écouter, questionner,...
  4. Dire non
  5. Se taire
  6. Permettre à l'interlocuteur de s'exprimer à nouveau
  7. Expliquer le non
  8. Remotiver
Très souvent, les participants à une formation management sur le savoir dire non font la confusion entre expliquer et se justifier.
 
Cas Pratique

Un participant arrive en retard à une formation. Il entre dans la salle en expliquant le pourquoi du comment de son retard alors que le formateur ne lui a rien demandé. Se sentant coupable, il justifie son retard et fait perdre du temps à l'ensemble des participants. Expliquer aurait consisté à donner les raisons de son retard si le formateur en avait fait la demande.

#2 Comment avoir de la chance ? Version MBA

"Le malheur de la personne malhabile est de se tromper dans le choix 
de sa condition,  sa profession et ses amis"
Agent M Niveau 8
 

La chance est un concept qui exprime la réalisation d'un événement, bon ou mauvais, sans nécessairement qu'il y ait un lien de cause à effet entre le désir et sa réalisation, bonne ou mauvaise. Vu sous cet angle, il s'agit d'une superstition.

Test des illusions cognitives optimistes




Test de sélection Agent M Niveau 2


Présentation de certaines caractéristiques des adultes "surdoués" aka les hauts potentiels - Talents




Cerveau Droit et Cerveau Gauche
Neuro-nawak ?



Cerveau Masculin et Féminin
Neuro-Nawak ?



La compétence :
Si JE est un autre, qui est NOUS ?

L'emploi et les qualités de l'excellence



Présence et Écoute Active
"Un secret a toujours la forme d'une oreille"
Jean Cocteau

Initiative / Autonomie / Responsabilité / Fiabilité
"Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part"
Cardinal Mercier

Organisation / Sens des priorités
"Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser"
Isaac Asimov

Travail d'équipe
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait."
Mark Twain

Respect
"Les meilleures idées viennent des autres"
 Emerson

Intégrité / Honnêteté
"Qui ne sait pas rendre un service n'a pas le droit d'en demander"
Publius Syrus

Ouverture / Flexibilité
"Il n'y a qu'un patron : le client. Et, il peut licencier tout le personnel, depuis le directeur jusqu'à l'employé, tout simplement en allant dépenser son argent ailleurs"
Sam Walton

Leadership
"Nous avons besoin d'hommes qui savent rêver à des choses inédites"
John F. Kennedy


Trop de qualités pour réussir ?


Commencerez-vous par développer votre empathie ?
Comprendre...se mettre à la place de l'autre......distinguer les émotions des faits...


Commencerez-vous par développer votre courage ?
Agir...accepter de se tromper...oser dire... dire non...décider...

Stress et Excellence





Le stress peut avoir plusieurs causes :
  1. Le travail
  2. Le socio-familial
  3. Les stresseurs aigus
  4. Les stresseurs psychologiques
  5. Le quotidien 

Le stress dépend essentiellement de 3 facteurs :
  1. L'environnement
  2. Les autres 
  3. Et vous !
Simplement, le stress ou plus précisément la prise de risque permet également d'atteindre l'excellence.



 Des Chiffres clés France
  • 35% des salariés déclarent subir au moins 3 contraintes de rythme de travail
  • 57% déclarent avoir un rythme de travail imposé par une demande extérieure obligeant à une réponse immédiate
  • 27% disent être soumis à des contrôles ou surveillances permanents exercés par la hiérarchie
  • 56% disent devoir interrompre une tâche pour en faire une autre non prévue et pour 44% de ceux qui sont concernés cela perturbe leur travail
  • 36% déclarent ne pas pouvoir faire varier les délais fixés pour réaliser leur travail
    Source enquête SUMER 2010. Dares Analyses, mars 2012, n°023

Suggestion d'une solution


Cette vidéo peut être sous-titrée en français, visionnez-la pleinement.
  1. Les avocats de l'ange : Le bon stress nous fait grandir
  2. Les avocats du diable : Le bon stress n'existe pas

D'après vous, quelles sont les 3 pratiques managériales à mettre en place dès votre retour au travail pour établir ou restaurer un climat propice à la prise de risque afin de mieux atteindre l'excellence ?

Formation : Evaluation et Relation de service

Bonjour Agent M

Félicitations ! Votre venue était classée dans les sphères de l'inattendu.

Découvrez quels sont les liens entre Formation - Évaluation - Service 


Après avoir discuté sur le concept de compétences et son instrumentalisation par le management de l'entreprise, après avoir fait le tour des failles et des limites des systèmes d'évaluation de la formation comme instrument de l'activité professionnelle, la question débattue est comment évaluer pour être dans une relation de service avec les participants, ce qui est encore différent de penser l'évaluation comme un service.

Savoir définir


La fiche de poste (exemple)
 
Intitulé : .....
 
Données du CV
- Diplômes
- Formations
- Expériences (Nature, durée, ...)
- Langues & Informatiques & Outils
 
Compétences clefs
Soudure MIG
Savoir accueillir
Savoir recruter
Savoir gérer
Connaître la législation intérim
Connaître le secteur du BTP
...
Qualités personnelles
Ecoute
Empathie
Courage
Autonomie
Sens des responsabilités
Aisance relationnelle
...
Contraintes spécifiques
Travail posté
Travail en 3x8
Horaires variables (8h-23h)
Permis A & B
...
Dangers identifiés et Prévention
Casque, gants, chaussures de sécurité
Formation préalable à la sécurité
...
Conditions matérielles & Financières
Véhicule de fonction
PC - Tablette - Téléphone - e-watch
Salaire minimum
Primes
...

Les cartes mentales (heuristiques, Mind mapping)

Les cartes heuristiques
 


Créativité Code7H99

Qu'est-ce qui est bon pour vous ? WGAY


Dans la vie, il n'y a pas de solutions.
Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent
Antoine de Saint-Exupéry
What Good is About You

Cet outil, crée par Sydney Shore est utilisé quand il est important de remobiliser l'énergie positive et créative d'un individu qui est dans l'oeil du cyclone au cœur d'une situation difficile, que sa passivité fait rage. C'est une technique de "recadrage".

Elle permet de focaliser sur la gravité de la situation et de pouvoir établir une liste de toutes les conséquences négatives actuelles ou probables. De cette liste, il est plus facile de créer la liste des points positifs. 

Ainsi, en pouvant choisir les conséquences négatives que l'on souhaite changer, supprimer, améliorer, ... Comparer cette dernière à la liste des points positifs et chercher ce qui correspond le mieux.

Avec la construction d'un plan d'actions basé sur les points positifs, cela transforme le négatif.
 
Il ne s'agit pas de noyer les petits poissons ou d'aérer les petits oiseaux comme si le problème n'existait pas. Qui a remarqué l'analogie avec le brainstorming Inversé ?

Nos Articles par Mail