28 août 2011

Le constructivisme et socio-constructivisme

Lois et usages d'apprentissage


Jean William Fritz Piaget, 1896 - 1980


Psychologue, biologiste, logicien et épistémologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement et en épistémologie avec ce qu'il a appelé l'épistémologie génétique. Il est considéré comme le principal contributeur au constructivisme.

Nous construisons notre propre vision du monde par l'expérience et les schèmes individuels.
Piaget




Pour lui, l''apprentissage c'est-à-dire le développement des schèmes opératoires est le résultat d'un processus dynamique de recherche d'équilibre entre le sujet et son environnement.

L'assimilation correspond à l'incorporation d'un objet ou d'une situation à la structure d'accueil du sujet structure d'assimilation sans modifier cette structure mais avec transformation progressive de l'objet ou de la situation à assimiler. Le sujet transforme les éléments provenant de son environnement pour pouvoir les incorporer à sa structure d'accueil.
L'accommodation lorsque l'objet ou la situation résistent, le mécanisme d'accommodation intervient en entraînant une modification de la structure d'accueil de l'individu de manière à permettre l'incorporation des éléments qui font l'objet de l'apprentissage. Dans ce cas, le sujet est transformé par son environnement.


L'évolution vers le socio-constructivisme avec Wallon, Vygotsky et Bruner précisera que les variables sociales sont consubstantielles aux processus d'apprentissage eux-mêmes. Tout développement résulte des apprentissages, grâce à l'effet des mécanismes interindividuels sur les mécanismes intra-individuels.

Perret-Clermont 1996  souligne que deux conditions doivent être remplies pour que la confrontation avec les pairs soit source de progrès:


Le sujet doit disposer des prérequis cognitifs indispensables.
Par exemple, dans l'expérience de la conservation des liquides, l'élève doit pouvoir comparer différentes mesures longueur, largeur, hauteur et établir des rapports entre elles pour dépasser la centration exclusive sur la hauteur du liquide.


L'écart cognitif entre les partenaires ne doit pas être trop important. Un sujet plus faible bénéficiera des interactions avec un sujet plus avancé dans la mesure où la distance qui les sépare leur permet de se construire une compréhension commune du phénomène étudié.

Pour Vygotsky, une interaction sociale susceptible de faire progresser l'élève s'installe nécessairement avec un sujet plus avancé, c'est-à-dire ayant atteint un niveau de développement cognitif plus élevé.

Quand pour Clermont-Perret, l'interaction peut parfaitement avoir lieu avec un sujet de même niveau pour autant qu'il développe des points de vue différents par rapport à l'objet de l'apprentissage.
L'apprenant résout la «situation problème» en surmontant le conflit socio-cognitif sujet <–> représentations des autres.

Accès à la vidéo par contact


Il donne un sens à une connaissance que si elle apparaît comme un outil indispensable pour résoudre un problème.
Les erreurs sont des «outils conceptuels», l'expression de l'état des connaissances de celui qui fait l'erreur, une source de progression pour tous. Elles ne sont pas à éviter.

Brown, Collins et Duguid
   
L’objectif d’une communauté d’apprentissage est d'augmenter le savoir collectif par l'implication de chaque participant au développement de son savoir individuel Scardamalia et Bereiter, 1994.
Selon leurs caractéristiques et l’orientation de leurs activités, on distingue en éducation quatre types de communautés :
  1. Élaboration de connaissances CoÉco
  2. Pratiques CoP
  3. Apprentissage CoA
  4. Recherches CoR
Les 4 questions en suspend

1-Quel est l'aspect de la compétence à acquérir ?
 
Accéder à la vidéo explicative par le toucher
2-Quel est le processus d'apprentissage pour poursuivre et atteindre la compétence ?


3-Quels sont les principes et lignes directrices pour amorcer et faciliter l'apprentissage ?
20 sur 20 ?
4-Quelles méthodes d'évaluation pour suivre et renforcer l'apprentissage ?