Bonjour et bienvenue

Une recherche ?

Le Blend Learning détrône le E-learning

Le nouvel économiste des éditions du mois de Mars, deux articles très intéressants sur notre sujet commun, la formation et le développement de l'intelligence économique tout au long de la vie.

Le premier
sur les bénéfices du E-learning lors d'une fusion dresse un état des lieux avec quelques perspectives.
Si l'on se souvient que plus de 6 fusions sur 10 échouent (80% il y a 10 ans), le E-learning permettrait de re-créer un vocabulaire commun entre deux entités et d'éviter le départ des meilleurs. La fidélisation des talents redécouvre les vertus de la formation.Souvent ludiques, les solutions proposent pêle-mêle une vision 3D des nouvelles organisations, des nouvelles tâches affectées au poste de travail. Bref, quelle valeur ajoutée est nouvellement attendue de la part de chaque collaborateur.
Les avancées technologiques permettent une diffusion plus économique des nouveaux savoirs et comportements professionnels à perfectionner. Et, comme toute action d'information et de formation nécessite un feed-back, les solutions 2.0 avec les forums, et autre wiki permettent aux collaborateurs d'être des parties prenantes des projets de restructuration et de déploiement plus efficients.
Toutefois comme le rappellent les différents professionnels interviewés par Alain Roux, la formation à distance n'est pas une solution en soi autonome, le contact humain est indispensable.

Ce qui nous amène au deuxième article sur le blend-learning ou mix-learning, un duo incontournable au service de la performance rédigé par Caroline Castets.

L'accès à de plus grands marchés nécessite que les collaborateurs maîtrisent au moins l'anglais et tels des gardiens du temple respectent et fassent respecter toutes les normes en vigueur pour que l'entreprise puisse être présente à un niveau national, européen ou mondial.


De ces deux articles et de leurs postulats, il n'est pas étonnant que les demandes de formation soient d'abord orientées sur les langues, la sécurité, la qualité ou l'environnement. Le management des hommes connait également une forte augmentation (De 4,2% à 7,1% d'après Jérôme Lesage, courtier en formation).
L'un des freins à une formation est essentiellement son tarif mais devant les progrès technologiques, il est possible d'avoir accès à des formations en ligne à partir de 99 euros comme le proposent des sociétés de stature européenne comme CrossKnowledge, Demos ou la Cegos. Les demandes de formations sont également en hausse avec la bombe DIF.
Des premières orientations où l'entreprise retenait la solution tout E-learning, d'autres ont préféré associer les deux, la formation à distance et en salle. Cette combinaison permet de prendre le meilleur de chacune. Pour acquérir ou développer les connaissances ou les comportements professionnels, la solution à distance associée aux vidéo-conférences, chats et forums permet d'intégrer de nouvelles connaissances ou de réaliser les fameuses piqures de rappels à moindre coût et la formation en salle se transforme en atelier de bonnes pratiques et de bonnes exécutions tout en renforçant les liens sociaux initialisés sur le web.

En conclusion
Une révolution dans le monde de la formation et une concentration sont entrain de se réaliser Les 46 000 acteurs de formation opérant sur le marché français vont devoir monter en compétences avec deux options :
  • Une spécialisation métier
  • Une offre de service de proximité
Les partenariats se multiplient entre les experts en solution E-learning et les experts en atelier de bonnes pratiques et bonnes exécutions afin d'assurer la redondance nécessaire à l'acquisition des compétences espérées tout en conservant une cohérence pédagogique tout au long de ces programmes Blend-Learning. Pour de meilleurs résultats à venir, certains vont préférer dépenser une partie de leur budget dans l'évaluation de ces solutions d'autres vont investir dans un accompagnement de proximité avec les coachs à la demande positionnés en partenaires du middle-management.

Nos Articles par Mail