Bonjour et bienvenue

Rechercher dans ce blog

Affichage des articles dont le libellé est réseaux sociaux. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est réseaux sociaux. Afficher tous les articles

6 juin 2015

#Emploi : Avez-vous une plus grande aura numérique que votre lave vaiselle ?

Bonjour Agent M
Heureux de vous retrouver ici

Vous vous interrogez sur les composantes de votre aura numérique ?

Nous allons y répondre en 3 étapes.

Jouons avec votre aura numérique

ETAPE 1 : Et, si vous aviez l'aura numérique d'un lave vaisselle ?


 

3 informations sont à relever 

Le journal poétique du lave-vaisselle
Les composantes de la capacité de l'autonomie
Droits d'usage

Étape 2 : Les composantes de l'aura numérique d'un humain



Etape 3 : Comment allez-vous intégrer ses connaissances dans votre matrice de l'excellence  ?

 

Challenge : Les composantes numériques des Agents M ?
Apprenaute Code7H99


 
Consigne i-vidéo > Suivez le pingouin violet

2 juin 2015

Pearltrees et l'expérience de la baguette magique

Bonjour
@amsika ou @frocaboy

Souvenez-vous en 2013, nous avons souvent échangé


Pour rappel >








Technique du sandwich recommandée par Mooc GdP
Étape 1 Annonce d'un point positif
En 2015, vos outils ont permis une lecture < + 94 000.  Ce qui est à mes yeux un beau succès d'estime.

Étape 2 Annonce d'un point négatif
Même si j'ai déploré le dernier changement d'interface qui fait de Pearltrees un outil ressemblant davantage à la page d'accueil de Mozilla ou d'un écran de smartphone avec des applications que d'un outil générateur de cartes heuristiques ou conceptuelles, je continue de l'utiliser.

Etape 3 Annonce d'un point positif
Je l'ai tout de même retenu pour être le french tuteur du guide pratique de la non recherche d'emploi 2015.


Séquence Mark Twain : Il ne savait pas que c'était impossible alors il le fait.

Chasse au haut potentel - Technique du Chat dans le métro
Sauf que depuis plusieurs jours, je ne peux plus me connecter à mon compte, cela tourne dans le vide. Et même si les perles apparaissent toujours à l'intérieur des articles ... que se passe-t-il ?

Avez-vous la baguette magique ?
Merci de votre attention

20 mai 2015

Les réseaux sociaux professionnels et les discriminations

A l'heure où le seul bénéfice des réseaux sociaux professionnels est de permettre de discriminer en toute confidentialité, comment tirer son épingle de ce jeu de massacre ?

Etre sur les réseaux sociaux professionnels tels que Viadeo ou Linkedin pour ne citer que les plus emblématiques revient par défaut à exposer différentes données aux chasseurs cueilleurs, nos fameux professionnels de l'emploi aux techniques de recrutement si préhistoriques.

S'il existe bel et bien des recrutements réalisés grâce à ses plateformes, ils se font par le biais des discriminations et 20 d'entre elles sont illègales. Les connaissez-vous ?

Comme vous le savez déjà ou pour découverte, être recruté sur un réseau social signifie que le chargé de recherches ou de recrutement à parcouru différents profils, les a et là il a le droit, discriminer en fonction de leurs diplômes, de leurs expériences identiques à celles qu'il recherche mais aussi et là il est dans l'illégalité  de discriminer en fonction de votre âge, de votre physique la photo, de votre sexe, de certains de vos posts à connotations politiques ou syndicales, et les 15 etc ...et sans oublier vos réactions à d'autres posts puisqu'on vous invite à communiquer pour vous distinguer.

Or, tant avant l'avènement de ces réseaux sociaux en recherche de professionnalisation soyez patient, je vais vous expliquer pourquoi, il était relativement facile de prouver ces discriminations par ce qu'on appelle le testing. A savoir envoyer un même profil de "compétences" en ne changeant que le nom, l'âge, le sexe, etc...aux recruteurs et d'attendre leurs réactions. Tiens il ne répond pas à Karim mais à Jean Dupont au même CV > Bam discrimination, le testing est une preuve pénale > Boom sanction !

Avec les réseaux sociaux professionnel, le recrutement se fait de moins en moins par le biais d'annonces et donc de réponses, mais par les chasseurs cueilleurs et des algorithmes qui en fonction de critères vont opérer par matching et donc réduire la performance de l'entreprise à terme avec l'entre-soi - Belote ou par équivalence et nous retrouvons nos chers et tendres clones Rebelote . Tout de suite, nous comprenons mieux l'engouement des entreprises à exhorter les candidats à s'inscrire sur ces mêmes réseaux.

Quelle place pour les talents, ces personnes si convoitées aujourd'hui et quel avenir pour les gens simplement opérationnels ni plus ni moins ?

Les demandeurs d'emploi ont également leur part de responsabilité dans ce jeu de massacre puisque malgré le fait que de très nombreux professionnels leur recommandent de ne jamais mettre leur CV dans leur profil mais de rédiger une invitation à les contacter et rencontrer directement, ils font un joyeux copier-coller de leur CV sur ces mêmes réseaux et invitent donc notamment pour ceux au profil à mes yeux intéressant car inter-disciplinaires les atypiques, à être plutôt considérés comme instables ou pas suffisamment experts en raison de la multiplicité des secteurs d'activités où ils ont exercés quand toutes les conventions RH invitent à recruter désormais ceux qui ont des expertises d'adaptation étant donné la rapidité des changements du monde de l'emploi.

Et si le talent n'était que l'expression d'une mauvaise herbe ?

Les réseaux sociaux, une professionnalisation qui se cherche

Ces nouvelles places de marché n'ont qu'un seul axe de progrès, être rentables soit étant donné qu'elles n'arrivent que maintenant, elles doivent être en conquête non pas de professionnels et demandeurs d'emploi, eux sont les digital labour et ils viendront tout seuls, mais de contrats d'entreprise. 

Il s'agit donc de prendre la place d'autres intermédiaires de l'emploi notamment ceux qui s'étaient positionnés sur des niches.

Linkedin vient d'annoncer un brevet ridicule pour tester la véracité des diplômes, gage de confiance pour les recruteurs alors que nous savons que toutes les formations intéressantes et pertinentes pour les entreprises ne sont pas toujours diplômantes ou certifiantes "les compétences transversales"

Ainsi, le brevet de Linkedin permet aux recruteurs en amont de certifier que le candidat a tel diplôme, à condition que toutes les écoles et centres de formation mettent à disposition la liste de leurs diplômés et certifiés. Et si ce n'est pas vérifiable, quel sera l'avenir du profil en question ?
Ce qui signifie aussi que ce brevet permet simplement de dire :"Il aurait été intéressant de l'embaucher à l'heure où ce diplôme n'avait pas encore été déclassé, il y a 10 ans ou beaucoup moins".
Sans compter les changements de cursus et de dénominations des diplômes. A titre d'exemple, le diplôme d'Anne-Léone Campanella , la directrice du programme digital de Pôle Emploi Viadeo 67 contacts, Linkedin 1 contact est d'après son profil, titulaire d'un MISTE, diplôme qui a disparu en 2010 pour être refondé en 3 diplômes plus spécialisés et en phase avec les demandes des entreprises mais toujours au même tarif.

Ce qui est étonnant dans ce brevetage est qu'il révélerait un changement de paradigme puisque les anglo-saxons ont la culture d'embaucher sur la base des savoir-faire et non des diplômes Qu'est-ce qu'il sait faire et non qu'est-ce qu'il connait, Linkedin veut re-affirmer la primauté du diplôme. Ben voyons.
En France, les diplômes sont sans cesse déclassés en France depuis 1992 - Etude Generation 92/97 OFER. Puisqu'à niveau de diplôme équivalent, les métiers sont moins élevés dans la hiérarchie d'entrée dans l'entreprise entre 92 et 97.
Mais rassurez-vous les générations suivantes ont intégré cette donne comme norme, d'où leur course vers de plus hautes études quand les besoins de main d’œuvre concernent notamment, les métiers des services à la personne. Bonjour le déclassement.

Il ne s'agit donc pas de mieux vérifier la réalité du profil des candidats et sa correspondance avec l'emploi à pourvoir mais simplement de prendre le marché de niche des vérificateurs de CV.
Quant au français Viadeo qui surfant sur le lancement des 4 Moocs pour l'emploi du Pôle Emploi et de l'emploi store, propose des places de marchés dites Ateliers spécialisés en faisant connaître à ses usagers, ces entreprises partenaires, ce qui ressemble étrangement aux voyages en bus de vieux gratuits et sponsorisés par de la publicité avec les ponctuations de présentation commerciale.

Alors demain tous sur les réseaux sociaux, tous discriminés ?

C'est à vous !


 


PS : Vous avez aimé le prince de Machiavel, vous avez adoré L'art de la guerre mais la seule question est serez-vous un homme ou une femme de cour authentique pour faire de vos réseaux un atout professionnel ?  Articles à venir

2 mai 2015

29 août 2013

Scoop it, storify, pearltrees : Quel outil de curation choisir ?


Vous êtes de plus en plus nombreux à sélectionner, à éditer et à partager les contenus qui vous semblent les plus pertinents et les plus utiles sur une thématique personnelle ou professionnelle. Que vous soyez un demandeur d'emploi qui cherche à démontrer sa connaissance actuelle des arcanes de son métier, un professionnel qui souhaite étendre qualitativement son réseau en étant reconnu comme un expert du sujet ou un étudiant qui se constitue une bibliographie et une mémoire utile à la réussite de ses examens et aussi commencer à se faire connaitre des recruteurs, la curation est devenue en quelques années, une activité incontournable des internautes  qui ont décidé de se professionnaliser en permanence.

La différence entre la curation et l'agrégation de contenus réside principalement dans la contextualisation des informations et des sources et l'un des dangers pour le lecteur, le destinataire de votre travail est l'infobésité, la surcharge informationnelle, communicationnelle et cognitive.



Quels sont les principaux outils actuels qui permettent non d’agréger mais de contextualiser des contenus afin d'offrir à vos lecteurs des informations utiles et pertinentes ?

J'en retiens trois :
  1. Scoop it
  2. Pearltrees
  3. Storify
Actuellement, quand vous partagez sur le web, vous le faites principalement depuis Facebook, Twitter ou Google +. Ces 3 environnements vous permettent aussi bien de découvrir que d'échanger les ressources de votre réseau que ceux d'inconnus par le jeu des affinités électives (Facebook, Google) ou thématiques (Twitter) afin de vous permettre de disposer de données, de vous informer, de vous former. Bref, de développer vos compétences sur le sujet de votre choix.

Lorsqu'il s'agit d'une équipe de demandeurs d'emploi, de professionnels ou d'étudiants, il est important que l'outil puisse aussi fonctionner en mode privé et permettent à chacun d'interagir avec tous sur les ressources les plus intéressantes à connaître. Autre point non négligeable, si vous décidez vous ou votre groupe de travail/formation de mettre en forme vos contenus pour une lecture facilitée, il vous faudra veiller à une possible intégration de l'une des solutions sur votre site, blog, cv, etc...

Et n'oubliez pas que vos lecteurs sont comme vous, ils souhaitent disposer de l'information la plus pertinente immédiatement, ce qui signifie aussi qu'ils n'ont pas envie d'avoir à cliquer une multitude de fois pour valider la qualité de votre sélection ou de devoir chercher parmi les messages publicitaires d'une page web où se trouve le texte.

Ainsi, à la lecture de ces usages multiples, un premier outil rrive en queue de peloton, car il ne permet pas de travailler en mode groupe ou privé, il ne permet qu'une contextualisation limitée, et il augmente le nombre de clics pour valider la qualité des ressources. Vous l'aurez surement reconnu, il s'agit de Scoop It. Cet outil tient davantage de l'agrégateur de contenus et son point positif pourrait être d'intégrer une communauté de veilleurs sur le même sujet si cela n'était pas redondant avec vos communautés déjà existantes et à développer sur Facebook, Google+ ou Twitter. Ainsi malgré certaines qualités, Scoop it participe à l'effet millefeuille décrit dans la vidéo ci-dessus en vous dispersant de toute part..

Nous reste Pearltrees et Storify.

Pour utiliser les deux solutions, je tiens tout d'abord à féliciter la réactivité des équipes de Pealtrees. En effet, il arrive que les solutions informatiques buguent et à chaque fois que j'ai contacté les membres de Pearltrees @amsika ou @frocaboy pour demander un complément d'information, signaler un bug via Twitter, ils ont presque immédiatement répondu et solutionné ma problématique. Ceux qui me connaissent me savent critique, là je tiens simplement à dire bravo sur la gestion de la relation usagers à ces deux personnes, contrairement à Storify qui a toujours été aux abonnés absents.

Ceci étant écrit, ces deux solutions même si elles proposent des fonctionnalités identiques (curation, mode privé ou public, intégration sur site, blog, ...) et distinctives (possibilités de créer des équipes avec Pearltrees) , elles présentent des avantages différents.

Aujourd'hui, quand vous souhaitez aussi bien informer de manière qualitative que former en utilisant au mieux les capacités cognitives de l'apprenant, le mixte image + texte présente un plus par rapport à l'usage seul du tout textuel.
En ce sens, Pëarltrees se démarque par son coté cartes mentales (heuristiques) qui permet à vos lecteurs d'avoir une image globale des contenus et de leur ordonnancement 
Ici, l'exemple d'une curation sur la recherche d'emploi


Si vous souhaitez éditer et partager une information / formation sur une thématique, vos lecteurs disposeront autant d'un sommaire global qui leur permet d'aller directement à la ressource de leur choix, d'une synthèse ou de pouvoir agréger différents contenus avant exploitation dans le cadre d'un travail collaboratif.

Storify, quant à lui, qui est qualifié de machine à écrire du 21e siècle par les journalistes, vous permet de vous appuyer sur l'effet viral de la recommandation en sélectionnant notamment les tweets, les documents flickr ou instagram, etc...d'inconnus qui seront ravis d'avoir été choisis et recommanderont souvent de fait votre ressource multipliant ainsi votre impact mais quid de l'effet qualitatif.
Même si vous pouvez intégrer des visuels dans un document storify pour améliorer sa compréhension et son impact, la lecture des documents et sources nécessitent un clic supplémentaire à chaque fois. De fait, l'avantage de pouvoir mieux contextualiser la source d'information avec Storify est limité par la nécessité de cliquer participant à limiter la contiguïté spatiale du lecteur pouvant le placer dans un brouillard informationnel, le fameux mais où j'en suis.


Alors quel outil pour quels usages de curation ?

17 juin 2013

Le match Viadeo - Linkedin : Séduire n'est pas faire jouir

La presse et le web proposent régulièrement des comparaisons entre le français Viadeo et l'américain  LinkedIn. L'objectif des deux est le même mais les stratégies sont différentes comme le rappelait le site ZDnet en 2011

1 - Des fonctionnalités très proches

2 - Un positionnement subtilement différent

3 - Une présence géographique différente

4 - Des modèles économiques identiques

5 - Linkedin plus ouvert que Viadeo

6 - Viadeo marque des points avec l’Apec

En 2013 ?

50 millions de membres par-ci , 200 millions par là,  Viadeo va-t-il survivre face à l'ogre Américain ? Rappelez-vous les chiffres et les tendances comme le soulignait encore le journal Les échos dans son édition du 11 juin : LinkedIn a déjà dépassé 200 millions d’adhérents quand Viadéo de son côté en compte 50 millions. En France, selon Médiamétrie, depuis novembre 2012, le trafic semble plus important sur LinkedIn que sur Viadéo.

Bref, nous sommes en plein quequetisme :

Nous pourrions penser à la puissance du cinéma américain et à l'exception culturelle française qui permet au cinéma français de voir ses acteurs et ses films sélectionnés et même primés aux oscars



Avec la crise, la gratuité et l'internationalisation de Linkedin présentent des avantages que n'offre pas Viadeo et il n'est pas certain que les nouveaux accords avec le Pôle Emploi et l'APEC offrent une meilleure résistance à la déferlante américaine.

Toutefois, comparaison n'est pas raison, demandons aux femmes ce qu'elles pensent de la taille !

D'après le journal de droite Atlantico :

La taille du pénis est importante pour séduire les femmes 

Pour séduire... Oui, mais pour avoir un orgasme ?

Un organe sexuel masculin imposant n'est pas plus efficace pour procurer du plaisir à une femme. Pourquoi ? C'est que l'organe principal du plaisir chez une femme, c'est le clitoris. Or, pour stimuler le clitoris, un homme se sert de ses mains, de son sexe, ou de sa bouche, mais un pénis de taille plus grande n'apporte absolument aucun avantage ! D'autre part, la zone présumée la plus sensible dans le vagin est le point G, situé près de son entrée, à 4 cm en moyenne. La longueur d'un pénis en érection est toujours largement suffisante pour atteindre ce point G !

Revenons à l'étude de la situation : 

Marché de l'emploi en crise, taux de chômage élevé participent à une concurrence de plus en plus rude entre les candidats pour obtenir l'une des rares places disponibles et les pratiques des recruteurs ne sont que peu respectueuses des personnes, de la déontologie voire de la législation française comme le rappelait encore le sociologue Jean-François Amadieu quant à l'usage fait par les entreprises sur les réseaux.

Le numérique est passé par là, et il bouleverse les repères des entreprises et des professionnels en activité ou en recherche.

Et, comme le rappelait encore il y a peu Seth Godin, l'auteur de la vache pourpre; le numérique change la donne : rules for maketing in the new economy
rules for marketing in the new economy
rules for marketing in the new economy
Tous les médias sont maintenant optionnels - personne ne va regarder votre tweet ou ouvrir votre courrier indésirable moins qu'ils veulent. - See more at: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&u=http://loyalty360.org/loyalty-today/article/seth-godins-rules-for-marketing-in-the-new-economy&usg=ALkJrhiK_Zt1uUpkorZ--jVYDkyXZ6vHQA#sthash.pyb9i0bo.dpuf
Tous les médias sont maintenant optionnels
  1.  Tous les médias sont maintenant optionnels 
  2.  Le marché de masse n'est plus aussi important 
  3. Seul le travail compte
Il propose 4 axes :
  1. Coordination
  2. Vérité
  3. Permission du destinataire
  4. L'échange d'idées
avec comme carburant :
  1. La générosité
  2. L'art 
 Ce qui concrètement se traduit par :
  1. Créez l'extra-ordinaire
  2. Prenez des risques
  3. Usez du Big data pour mieux connaître vos cibles
Big Problème

Cela nécessite des recruteurs et des candidats de traiter des megabytes de données dans un court laps de temps avec des règles qui changent régulièrement tant sur la diffusion que sur l'extraction. Les recruteurs ne sont pas la NSA qui ferait appel à Lycos : Va me chercher toutes les données sur Rocco voir si c'est bien lui qui a la plus grande ou la plus adaptée à Madame Claude.

Le retour des petites bytes
  
Bien évidemment, il n'existe pas que deux réseaux, il y a aussi les réseaux de niches comme nous vous en informions dans RS7H99 : L'union fait la force.

En effet, plus c'est grand plus c'est compliqué à faire rentrer alors qu'avec les réseaux par secteur d'activité ou par région, la recherche est simplifiée pour les candidats et les recruteurs. 
Ceci explique aussi le succès du site Le bon coin ou de Yupeek  auprès des recruteurs et des candidats. Proximité de lieu, proximité de langage, etc...

17 avr. 2011

Le pitch elevator


Bonjour Agent M
Heureux de vous retrouver ici. Nous avons déjà passé en revue dans le Kit Code 7H99 Commercial les étapes suivantes :
  • Fixer un objectif
  • Les 3 caractéristiques du client
  • La semaine commerciale et les voleurs de temps
  • La prise de rendez-vous réussie

  • Les 10 étapes de la mise en relation


Maintenant, nous nous intéressons au concept de PITCH ELEVATOR :




Pich Elevator, va-t-en traduire cela...Pitch elevator ou comment convaincre en 2 minutes que vous êtes le professionnel qu'il faut avoir.
 
2 minutes, c'est que ce n'est pas court. Mon interlocuteur dispose-t-il vraiment de 2 minutes ? 120 secondes ? 


 
Nous pourrions commencer par tester vos prima capacités d'être le best French Elevator Pitcher. Pour cela, nous vous demanderions de prendre un chronomètre et de vous lancer pendant 2 minutes sur un sujet que vous êtes censé bien connaître VOUS et vos ATOUTS.
 
Toutefois, par expérience et même si l'on apprend avec le temps de ses échecs, le constat immédiat pourrait vous amener à ne plus pitcher avec comme conséquence de ne pas pouvoir vous élever facilement. De rater votre vie, de vendre la crémière, son beurre et....Je préfère m'arrêter là.
 
Nous pourrions aussi nous amuser à vous inviter à vous filmer pendant les 2 minutes du Qui suis-je ? Où vais-je ? Comment en suis-je arrivé là ? Pourquoi les autres ont-ils réussi ?
Mais, en plus de la lecture d'un texte ennuyeux, vous auriez à vous regarder la face pendant 2 minutes des plus désespérantes. Ce qui, si nous avions l'opportunité de visionner une telle vidéo, nous ferez surement rire aux larmes  mais quel impact pédagogique pour vous qui n'avez plus d'autres choix pour décrocher un emploi, ou un nouveau client que de pitcher encore et encore.
 
Comment French Pitcher ?

 
Souvenez-vous la préparation est la moitié de la réussite...Mais par quoi commencer ?
 
Devrez-vous répondre à une check list plus interminable qu'ennuyeuse ?
 
THE BAD check-list
  1. Que faites-vous?
  2. A quel besoin répondez-vous ? 
  3. Que voulez-vous faire pour ?
  4. Où en êtes-vous de votre projet ?
  5. Est-ce déjà lancé ?
  6. Quelle est votre cible ?
  7. Quels sont les avantages pour vos clients ?
  8. Comment vos produits et services font gagner du temps, de l'argent, augmenter la productivité, réduire le stress?
  9. Avez-vous rencontré des clients ?
  10. Quel est leur retour sur ce que vous proposez ?
  11. En quoi vous distinguez-vous de l’existant ?
  12. Qu’est ce qui fait qu’on va vous préférer à un autre ?
  13. Quelles sont les barrières à l’entrée que vous avez su installer ?
  14. Qui est présent sur le marché ? Comment vous positionnez-vous part rapport à cela ?
  15. On n’insistera jamais assez là-dessus. Comment comptez-vous gagner de l’argent ?
  16. Qui compose votre équipe ?
  17. Pourquoi êtes-vous les meilleurs ?
  18. En quoi êtes-vous crédibles ?
  19. Quelle est votre mission ?
  20. Votre stratégie long terme ?
  21. Comment voyez-vous l’avenir de la boite ?
  22. Qui pourrait vous racheter ?
  23. Que voulez-vous ?
  24. Est-ce que votre histoire donne envie de poursuivre la conversation ?
  25. Est-ce que vous faites rêver ?
  26. Pourquoi êtes-vous en train de pitcher ?
Nous aurions pu mettre encore et encore des questions et le temps qu'il vous faudra pour être au moins un pitcher potable fera que la société sera passée à une autre technique de communication.

Oui mais comment french pitcher  La réponse est-elle dans le lien ?